À quoi sert l’étiquetage des aliments ?

C’est à la demande répétée des consommateurs que Santé Canada a élaboré et adopté la réglementation sur l’étiquetage nutritionnel des aliments en janvier 2003. Ce système est obligatoire depuis le 12 décembre 2005. Outre les calories, la valeur nutritive pour 13 éléments, dont les gras trans, doit apparaître sur toutes les étiquettes des produits alimentaires préemballés vendus au Canada. Seulement les petites entreprises agroalimentaires ont encore deux ans pour ajuster leurs étiquettes.

Que nous apprend l’étiquette sur un aliment ?

L’étiquette d’un produit alimentaire est une importante source d’informations. L’emballage sert d’abord à protéger l’aliment, c’est-à-dire lui garder toutes ses propriétés et éviter qu’il se détériore, l’étiquette qui habille l’emballage est un médium promotionnel de choix puisqu’il représente directement l’aliment au point de vente. Cependant, l’information contenue sur l’étiquette est réglementée par Santé Canada et l’Agence Canadienne d’Inspection des Aliments. On ne peut donc pas écrire n’importe quoi sur cette étiquette.

L’étiquette doit contenir différents renseignements tels:

  • le nom du produit
  • le nom et l’adresse du fabricant ("préparé pour" ou "importé par" sont également acceptés)
  • le poids ou le volume
  • la liste des ingrédients par ordre décroissant de quantité
  • la date de péremption pour certains produits ("meilleur avant")
  • la présence potentielle d’allergènes
  • un code barre
  • en option, des renseigenements pour sa conservation, sa préparation ou son utilisation

En plus de toutes ces informations, l’étiquette doit contenir un tableau sur la valeur nutritive du produit.

Pour en savoir plus:

CONNEXION
Oublié vos infos?
Recherche avancée

Infolettre

Recevez les conseils nutrition et astuces consommation de SOSCuisine, livrés gratuitement chaque semaine à votre adresse.


Imprimer Envoyer Marquer et Partager