Où s’en va le prix du panier d’épicerie ?

16 janvier, 2017

Suivez-vous la saga du prix du panier d’épicerie? À quoi doit-on s’attendre en cette nouvelle année? Va-t-il augmenter ou descendre?

Au début de décembre, tous les média s’accordaient pour nous annoncer une importante hausse de prix des aliments en 2017 au Canada. En faisant référence aux prévisions publiées dans le « Rapport sur les prix alimentaires à la consommation 2017 » de l’Université Dalhousie, les média nous donnaient une bien mauvaise nouvelle, soit qu’une famille moyenne pourrait payer jusqu’à 420$ de plus pour se nourrir en 2017. Cette hausse serait causée par la faiblesse du dollar canadien et les décisions protectionnistes fort probablement prises par la nouvelle administration Trump aux États-Unis.

Mais voici qu’une autre recherche effectuée par BMO Marchés des capitaux nous dit qu’au contraire le prix du panier est en train de diminuer, surtout grâce à la compétition entre les différents supermarchés. L’institution financière reconnaît elle-même les limites de son analyse, étant donné la petitesse de son échantillon (chaque mois, elle recense les prix de 70 produits alors que les supermarchés en vendent plus de 20 000). Mais selon eux cette méthode offre quand même un bon point de vue.

Quant à nous, qui, depuis 10 ans, semaine après semaine, surveillons les prix de centaines de produits dans 100 bannières à travers le Canada, nous commençons à voir la même tendance que l’année dernière en janvier. Vous rappelez-vous du prix du chou-fleur à 8$/ch en janvier et février 2016?  Cette semaine nous sommes rendu à 4$/ch. et si la météo devait empirer aux États-Unis les prix pourraient malheureusement flamber de nouveau.

Comment éviter que la facture d’épicerie augmente

Il n’y a pas de solution miracle, mais on peut arriver toujours à faire des économies si on planifie bien nos achats. En pratique:

  1. On se fait un menu en fonction des spéciaux des circulaires.
  2. On dresse d’abord une liste d’achat à la maison (pour éviter les achats impulsifs en magasin et donc les gaspillages).
  3. On surveille les prix.

Voir d’autres conseils >>

Pour un coup de main efficace, je vous invite à utiliser notre service SOS Plus. Semaine après semaine, nous suivons les aubaines de 100 bannières à travers le Canada et nous vous signalons les VRAIES aubaines par 1 ou 2 pouces. Avec un investissement de moins de 1$/semaine, vous allez épargner facilement 1000$/année.

SOSPlus pour des VRAIS spéciaux des circulaires

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *