Régime FODMAP : Les aliments permis et ceux à éviter pour le syndrome de l’intestin irritable

« La recherche a démontré que l’alimentation pauvre en FODMAP est efficace dans 75% des cas pour diminuer de façon considérable les symptômes du syndrome du côlon irritable. »

En adoptant le régime pauvre en FODMAP (Oligo-, Di-, et Mono-saccharides, et Polyols Fermentescibles), les patients souffrant du côlon irritable évitent les aliments qui contiennent des FODMAP et qui peuvent provoquer ballonnements, diarrhée, constipation et crampes.

Dans une première phase, le régime pauvre en FODMAP élimine les aliments qui contiennent des quantités trop importantes des glucides suivants:

Prix DUX 2017
  • Oligosaccharides (p.ex., fructanes et galactanes)
  • Disaccharides (p.ex., lactose)
  • Monosaccharides (p.ex., glucose, fructose)
  • Polyols (p.ex., sorbitol, mannitol, maltitol, xylitol et isomalt)

Pour vous assurer d’éviter les aliments qui causent les symptômes tout en mangeant une variété d’aliments, téléchargez les deux listes des aliments permis (pauvres en FODMAP) et interdits (riches en FODMAP) ci-dessous.

Listes des aliments permis (faible teneur en FODMAP) et liste des aliments à éviter (teneur élevée en FODMAP)

Tableaux FODMAP

Télécharger les listes des aliments pauvres et riches en FODMAP

Menu faible en FODMAP

Dernières nouvelles sur le régime FODMAP et sur le syndrome de l’intestin irritable