Menus pour la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse

Pour en tirer le meilleur profit possible, prenez le temps de bien lire les informations ci-dessous

Avec nos menus pour la maladie inflammatoire de l’intestin, vous mettez toutes les chances de votre côté pour allonger vos période de rémission.

Conseils importants et trucs utiles

Ce que vous devez faire

  • Continuer de prendre votre médication, tel que prescrit par votre équipe de professionnels de la santé. Il en va de même pour tous suppléments et vitamines qui vous ont été prescrit.
  • Limiter la quantité de liquide aux repas. Privilégier plutôt les liquides entre les repas, pour faciliter la digestion des nutriments
  • Remplir un journal alimentaire avec les inconforts afin d’identifier les aliments problématiques et éviter d’éliminer une trop grande quantité d’aliments. Le but étant de maintenir une alimentation variée et équilibrée. Voici quelques exemples d’aliments contenant des fibres insolubles, qui pourraient être problématiques pour vous, surtout en période active de la maladie:
    • les pelures de fruits et légumes
    • les produits céréaliers à grains entiers
    • les noix et graines
    • les fruits et les légumes crus et les laitues
  • Consulter la brochure Pour une alimentation réfléchie pour obtenir plus de conseils par rapport à l’alimentation.
  • Pour plus d’informations sur la colite ulcéreuse et la maladie de Crohn, visionner cette vidéo.

Ce à quoi vous devez faire attention

  • Lors de périodes de diarrhée, prenez soin de bien vous hydrater.
  • Avant de commencer à prendre un supplément non prescrit par un professionnel de la santé, parlez-en à votre équipe médicale. Pour plus d’informations sur les différents suppléments pour la maladie inflammatoire de l’intestin, lisez notre article Suppléments, maladie de Crohn et colite ulcéreuse: comment y voir clair?

Ce que vous devez éviter

  • Éviter de restreindre votre alimentation inutilement. Un journal alimentaire et l’aide d’une nutritionniste peut vous aider à cerner les aliments problématiques.
Menus pour le grossesse
Haut

Foire aux Questions: Maladie de Crohn et colite ulcéreuse

À qui s’adressent les menus pour les MII ?

Ces menus sont indiqués pour les personnes souffrant de la maladie de Crohn ou de la colite ulcéreuse et qui sont en rémission, sans aucune résection intestinale.

Qu’est-ce que l’alimentation pour les MII ?

Les menus pour les MII visent à combler vos besoins nutritionnels (énergie, protéines, vitamines et minéraux : Mg, Se, Zn, Na, Fe, Ca, vitamines A, B9, B3 et B12, D, E et K).

Ils visent aussi à réduire les symptômes digestifs. C’est pourquoi les repas sont fractionnés en plusieurs prises alimentaires plus légères et pourquoi des probiotiques sont au menu.

Les recherches n’ont pas démontré qu’il faut proscrire certains aliments de l’alimentation pour les MII. Ainsi, nos menus incluent une très grande variété d’aliments. Néanmoins, la tolérance vis-à-vis de certains aliments étant très personnelle, notre service permet à chaque utilisateur d’éliminer les aliments ou groupes d’aliments qui déclencheraient ses symptômes (ex : lactose, etc.)

Pourquoi cette alimentation est-elle recommandée aux personnes souffrant des MII ?

Pendant les phases de rémission, il est recommandé d’adopter une alimentation variée qui respecte les recommandations du Guide alimentaire Canadien. Cela contribue à vous assurer un bon état de santé, à combler vos besoins en vitamines et minéraux et à vous assurer des apports en fibres optimaux.

Quelle est la différence entre votre programme et les informations que je pourrais trouver sur Internet ou dans des livres à propos de l’alimentation pour les MII?

Nos menus vous assurent la tranquillité d’esprit. Plus besoin de vous casser la tête pour savoir quoi manger ! Avec ces menus, il vous sera beaucoup plus facile d’adopter une alimentation variée et équilibrée. En plus, les menus vous assurent de manger les bons aliments pour réduire vos symptômes et satisfaire tous vos besoins nutritionnels. Notre équipe a déjà fait tout le travail pour vous !

Est-ce qu’il faut acheter des aliments particuliers pour suivre votre programme?

Absolument pas! Nos menus sont faits d’aliments naturels que vous pouvez facilement trouver dans les supermarchés, magasins d’alimentation naturelle/bio ou encore chez vos marchands et producteurs locaux.

Si j’ai des questions, est-ce que votre équipe est là pour y répondre?

Bien sûr! Nous souhaitons que vous réduisiez vos symptômes et retrouviez un bon état de santé et nous sommes là pour vous aider. En tant qu’abonné au programme MII, vous pourrez poser vos questions à nos nutritionnistes qui y répondront dans les plus brefs délais. Si vous avez besoin d’un accompagnement plus complet, nous offrons le service VIP Nutritionniste qui prévoit, entre autres, 3 consultations individuelles.

Menus intelligents pour SII
Haut

Infos nutrition: Maladie de Crohn et colite ulcéreuse

Les plus récentes recommandations (références) pour les MII se traduisent en 50 cibles nutritionnelles qui doivent être atteintes jour après jour, pour optimiser l’alimentation lors des périodes de rémission de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse.

Ces 51 cibles peuvent être regroupées ainsi:

  • Un apport calorique adapté: Nous offrons présentement 2 niveaux caloriques pour satisfaire au mieux vos besoins: 1 700 ou 2 100 kcal par jour
  • Les apports optimaux en vitamines et en minéraux, particulièrement magnésium, sélénium, zinc, sodium, fer, calcium, vitamines A, B3, B9, B12, D, E et K
  • Les apports optimaux en lipides, glucides (dont fibres et sucres ajoutés) et protéines
  • Les apports optimaux en bons gras (monoinsaturés et polyinsaturés) et le rapport optimal oméga-6 / oméga-3
  • Aucun gras trans artificiel
  • Le nombre approprié de repas et collations, pour faciliter l’absorption des nutriments
  • Le nombre approprié de portions des 4 groupes du guide alimentaire canadien:
    • légumes et fruits, dont 1 portion de légume vert foncé et 1 portion de légume orange par jour, en moyenne
    • produits céréaliers, dont une majorité à grains entiers
    • produits laitiers faibles en gras, incluant des probiotiques
    • viandes et substituts, dont le poisson
  • La composition optimale des collations en termes de quantité de glucides et de protéines (dont les protéines maigres)
  • Quantité quotidienne des aliments spécifiquement recommandés (sources de protéines faibles en gras, probiotiques, etc.)
  • Quantité quotidienne des aliments à limiter (aliments fermentescibles, etc.) avec une possibilité de retirer les aliments qui sont problématiques pour chaque personne
Haut

Articles: Maladie de Crohn et colite ulcéreuse

Haut

Infolettre

Recevez nos conseils nutrition et nos astuces consommation

Vous pourrez vous désabonner à tout moment

AVERTISSEMENT: Les informations fournies sur le site SOSCuisine.com ne remplacent pas une consultation médicale et ne visent pas à permettre l’auto-diagnostic. Il est recommandé de toujours demander l’avis d’un professionnel de la santé ou de votre médecin avant d’entreprendre tout changement dans votre alimentation et vos habitudes de vie. Voir conditions d’utilisation..