Quand les jeunes enfants mangent sans gluten : Défis et solutions

14 février, 2018 , , ,

Suppléments de vitamines et minéraux ?

L’enfant cœliaque est plus à risque de carences alimentaires. En effet, sa paroi intestinale peut être moins efficace pour l’absorption de vitamines et de minéraux, particulièrement au début du diagnostic. De plus, les farines utilisées dans la production de pains, de pâtes et autres produits de boulangerie sans gluten ne sont pas toujours enrichies comme c’est le cas pour la farine de blé, par exemple. Dans certains cas, un supplément de vitamines et minéraux peut être suggéré au début de la maladie ou à certains moments précis, comme dans une période où l’enfant a un faible appétit qui perdure dans le temps. Le médecin ou la nutritionniste de l’enfant peuvent évaluer la nécessité de ce supplément.

« Moi aussi je veux manger ça ! »

En petite enfance, les liens sociaux se concrétisent. Manger n’est plus seulement un acte vital, mais devient aussi un acte social. L’enfant cœliaque a l’habitude de manger différemment. Il est raisonnable, il comprend, mais… il adore manger comme les autres ! Le jour où le milieu de garde a adapté le menu régulier pour offrir la version sans gluten à ma fille, elle ne me disait plus ce qu’elle avait mangé, mais bien qu’elle avait mangé la même chose que les amis. C’est donc un aspect important, même chez les petits !


Une offre alimentaire grandissante

L’offre alimentaire sans gluten concorde souvent plus avec le goût des adultes. Les craquelins contiennent beaucoup de grains qui sont apparents, les farines utilisées donnent parfois un goût prononcé, les noix sont présentes, etc. Cela séduit peu les enfants. Ils préfèrent généralement le petit craquelin orange en forme de poisson de l’ami d’à côté. Avec les années, l’industrie alimentaire sans gluten a diversifié son offre de sorte que l’on retrouve de plus en plus de produits spécialement conçus pour plaire à nos petits cœliaques. Il est vrai que ces aliments ne sont généralement pas les plus nutritifs. Cependant, comme l’alimentation des enfants n’a pas à être parfaite, ils peuvent être offerts à l’occasion. Ils ont leur place dans une saine alimentation à condition de ne pas les retrouver chaque jour au menu.

1,2,3, aux fourneaux !

Il est possible que l’alimentation de votre enfant ressemble à celle de ses amis. La clé : cuisiner ! Quoique l’offre soit grandissante, les produits ne sont pas toujours disponibles en version sans gluten, surtout les plus spécialisés. Il faut donc faire preuve de créativité pour trouver des substituts. Souvent, on parvient même à en faire une version au format plus adapté à l’appétit et aux petites mains. Par exemple, un muffin anglais peut être utilisé comme pâte à mini-pizzas et un pain à hamburger découpé avec un petit emporte-pièce cylindrique peut créer des mini-hamburgers. De plus, le substitut sera probablement plus intéressant au point de vue nutritif, puisqu’il est souvent moins gras, moins salé ou moins sucré. Une tranche de pain séchée au four dans un moule à muffins remplacera la pâte feuilletée commerciale pour le vol-au-vent et une recette de galette à la mélasse et un emporte-pièce, en forme de patte d’ours remplacera les galettes commerciales, entre autres exemples.

« Maman, l’école, elle commence quand ? »

enfant école school child
En mai dernier, ma fille a fêté ses cinq ans. Une grande étape qui en concrétise une autre : le début de l’école. Depuis nos diagnostics, nous avons eu à surmonter plusieurs défis, dont le plus grand, l’acceptation. Avec le temps, je réalise qu’il est plus facile de trouver des solutions, probablement parce que l’on voit la situation plus positivement. Je sais que l’entrée à l’école amènera d’autres défis. Or, cette expérience acquise depuis le diagnostic et l’autonomie grandissante des enfants sont des éléments encourageants pour les parents. De plus, au primaire, comme la plupart des élèves apportent leur lunch, l’aspect « je ne mange pas comme les amis » sera plus facile à gérer, car tout le monde mangera différemment. Il faut aussi profiter des ressources disponibles, dont le magazine Info Cœliaque qui a publié un article sur la rentrée scolaire à l’automne 2016. Il regroupe plusieurs conseils, dont un mémo destiné aux enseignants. Un incontournable !

Le mot de la fin

Malgré les défis que l’alimentation sans gluten représente pour l’enfant cœliaque et ses parents, tout n’est pas négatif. Il faut se réjouir des belles découvertes, du succès d’une nouvelle recette, de l’intérêt de l’entourage pour nos coups de cœur sans gluten, des avancées de l’industrie alimentaire dans le développement de produits sans gluten, entre autres. Avant de réussir, il faut se laisser la chance d’expérimenter, parfois d’échouer, d’être un peu découragé et de recommencer. Chaque réussite, même la plus petite, est un accomplissement et nous donne de l’assurance et de la confiance. Puis, après quelques années, on se retrouve devant le garde-manger en sachant parfaitement par où commencer, nutritionniste ou pas !

Par Mélissa Dion-Tremblay, diététiste-nutritionniste et maman


Références

  • ELLYN SATTER INSTITUTE. The picky eater, [En ligne], 2016. [www.ellynsatterinstitute.org/htf/thepickyeater.php]
  • FONDATION QUÉBÉCOISE DE LA MALADIE COELIAQUE. Chroniques nutritionnelles – Implication nutritionnelle d’une alimentation sans gluten à long terme, [En ligne], 2014. [www.fqmc.org/chroniques/chroniques-nutritionnelles-2/implications-nutritionnelles-d-unealimentation-sans-gluten-a-long-terme]
  • FONDATION QUÉBÉCOISE DE LA MALADIE COELIAQUE. Chroniques nutritionnelles – Les vitamines du complexe, [En ligne], consulté le 25 mai 2017. [https://www.fqmc.org/chroniques/chroniquesnutritionnelles-2/les-vitamines-du-complexe-b]
  • INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Enquête de nutrition auprès des enfants québécois de 4 ans, Québec, Les Publications du Québec, octobre 2005, 152 p.
  • NOS PETITS MANGEURS. Reconnaître les signaux de faim et de satiété, [En ligne], 2013. [www.nospetitsmangeurs.org/reconnaitreles-signaux-de-faim-et-de-satiete]
  • SATTER, E. Your child’s weight : helping without harming. Madison, Wisconsin, Kelcy Press, 2005, 472 p.
  • SATTER, E. Child of Mine : Feeding with Love and Good Sense. Boulder, Colorado, Bull Publishing Company, 2000, 536 p.
  • SOCIÉTÉ CANADIENNE DE PÉDIATRIE. Le « mangeur difficile » : le tout-petit ou l’enfant d’âge préscolaire qui ne mange pas, [En ligne], 2017. [www.cps.ca/fr/documents/position/tout-petitprescolaire-qui-ne-mange-pas]

Pages : 1 2

The following two tabs change content below.

Auteur

Coeliaque Quebec

Coeliaque Québec se consacre à l’avancement des connaissances sur les maladies induites par le gluten. Sa mission est de garantir une vie sans gluten plus simple et plus sûre. Marie-Eve Deschênes, RD, est diététiste à Coeliaque Québec depuis 2008 et membre de l’OPDQ (Ordre professionnel des diététistes du Québec).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des témoins (cookies) pour offrir la meilleure expérience utilisateur et assurer une bonne performance, la communication avec les réseaux sociaux ou l'affichage de publicités. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation des témoins conformément à notre politique de confidentialité.

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.