Peut-il être néfaste d’avoir trop de «bon» cholestérol?

9 avril, 2019 , ,

Est-il possible d’avoir trop de «bon» cholestérol?

Un taux élevé de «bon» cholestérol HDL est associé à une diminution du risque cardiovasculaire. Par contre, est-il possible d’avoir un taux de cholestérol HDL trop élevé? Il s’agit d’une question encore controversée. Certaines recherches démontrent une relation en U antre le taux de cholestérol-HDL et la mortalité, des taux trop faibles ou trop élevés de cholestérol-HDL étant associés à un risque accru de mortalité. Un taux très élevé de cholestérol-HDL est le plus souvent causé par des facteurs génétiques. Dans des situations plus rares, il peut être causé par d’autres facteurs comme la prise de certains médicaments, une consommation excessive d’alcool à long terme, une thérapie de remplacement d’œstrogène ou un niveau élevé d’exercices aérobies (sports d’endurance). Il n’existe pas d’approche particulière pour gérer un taux de cholestérol-HLD très élevé. Il est important de considérer l’ensemble des facteurs qui influencent la santé du cœur incluant les taux de cholestérol-LDL et de triglycérides, la tension artérielle, l’inflammation, l’indice de masse corporelle (IMC), le tour de taille et les habitudes de vie.

Afin de favoriser des taux de cholestérol normaux, voici quelques aspects à considérer en ce qui concerne l’alimentation :

  • Limiter les gras saturés et trans

Pour ce faire, il faut limiter les aliments frits, les viandes rouges, les friandises de même que les pâtisseries et desserts commerciaux et choisir des produits laitiers faibles en gras.

  • Privilégier les bons gras insaturés

Les bons gras insaturés se retrouvent notamment dans les noix, les graines, les avocats, les poissons et l’huile d’olive. Il est recommandé de consommer chaque jour des aliments riches en oméga-3. Ceux-ci incluent les graines de lin moulues et de chia, les noix de Grenoble, les poissons gras (saumon, truite, hareng, maquereau, sardines), les algues, l’huile de canola biologique, l’huile de lin et l’huile de cameline.

  • Adopter une alimentation riche en fibres, surtout en fibres solubles

Les fibres alimentaires se retrouvent dans les fruits, les légumes, les noix, les graines, les légumineuses et les produits céréaliers à grains entiers. En Europe, on recommande de consommer idéalement 30g de fibres par jour. Au Canada, les besoins en fibres sont fixés à 25 grammes par jour chez les femmes et à 38 grammes par jour chez les hommes. Selon Santé Canada, la plupart des Canadiennes et des Canadiens consomment seulement la moitié de ces quantités de fibres. Un apport élevé en fibres solubles contribue à diminuer le «mauvais» cholestérol LDL. Les aliments riches en fibres solubles incluent le gruau, les graines de lin moulues et de chia, les légumineuses, les édamames, l’orge, le psyllium et certains fruits riches en pectine (bananes, oranges, fraises, pommes, poires, etc.).


Références

  • Madsen et coll. (2017)  Extreme high high-density lipoprotein cholesterol is paradoxically associated with high mortality in men and women: two prospective cohort studies. European Heart Journal; 38 (32): 2478–2486.
  • Hamer, O’Donovan et Stamatakis (2018) High-Density Lipoprotein Cholesterol and Mortality: Too Much of a Good Thing? Arterioscler Thromb Vasc Biol;38(3):669-672.

Pages :Page précédente 1 2

The following two tabs change content below.

Auteur

Kathryn Adel

Kathryn Adel

Kathryn possède des baccalauréats en kinésiologie et en nutrition et une maîtrise en nutrition sportive. Elle est membre de l’OPDQ et de l’Academy of Nutrition and Dietetics. Athlète de demi-fond, elle a couru pour l’équipe Montréal-Olympique et le Rouge et Or. Kathryn se spécialise en nutrition sportive, perte de poids, diabète, santé cardiovasculaire et gastro-intestinale. Kathryn possède beaucoup d’expérience avec l’approche FODMAP et a complété la certification de l’université Monash.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.