Photo: PexelsOleg Magni, ©

L’alimentation est-elle une piste pour vaincre l’infection due au Candida?

19 juin, 2020 ,

Afin de répondre à cette question commençons par comprendre ce qu’est la candidose, soit l’infection due à une levure de type Candida.

On retrouve sur la peau et les muqueuses humaines (bouche, vagin, système digestif) différents types de levures dont celle du genre Candida qui comprend plus de 100 espèces différentes, dont la plus connue est le Candida albicans. Ces levures vivent en équilibre avec les bactéries présentent dans notre corps et ne posent généralement pas de problème. Cependant, plusieurs facteurs peuvent venir perturber cet équilibre et ainsi provoquer la prolifération de ces levures pouvant causer une infection nommée candidose.

Parmi les facteurs on retrouve:

  • La prise d’antibiotique
  • La grossesse
  • Un diabète mal contrôlé
  • Un affaiblissement du système immunitaire provoqué par une maladie, un choc émotionnel, une activité physique intense
  • La prise de contraceptifs oraux ou d’une hormonothérapie ayant pour conséquence d’augmenter les niveaux d’oestrogène.

Dans la grande majorité des cas, les infections touchent la peau, la bouche et le vagin et causent de multiples désagréments qui dépendent de la zone touchée. La candidose peut également toucher le système digestif et causer des troubles gastro-intestinaux comme les éructations, les ballonnements, l’indigestion, les nausées, la diarrhée et les gaz.

Normalement, la candidose n’est pas une infection dangereuse, sauf dans les rares cas où elle se propage dans le sang et gagne les organes vitaux des personnes qui présentent une déficience du système immunitaire.

Comment traiter une candidose?

Le traitement se résume par la prise d’antifongiques sous forme de crème ou de comprimé à prendre par voie orale.

De plus en plus, on entend parler que l’alimentation pourrait aider à se débarrasser de ces candidoses: on parle de diètes anti-candida. On retrouve même des sites dédiés à ce type d’alimentation dont un des plus connu est The Candida Diet.

L’alimentation comme piste pour en finir avec les candidoses?

Les diètes anti-candida recommandent d’éviter les aliments qui sembleraient favoriser le développement des levures, soit: le sucre et ses substituts, le gluten, les boissons alcoolisés ou sucrées, certains produits laitiers et condiments.

En parallèle, elles mettent de l’avant la consommation de protéines maigres, de bons gras riches en oméga 3, de légumes à faible teneur en glucide et de produits laitiers riches en probiotiques. Le but de ces diètes est de minimiser l’inflammation et de restaurer l’équilibre entre les différents micro-organismes peuplant l’intestin.

Qu’en dit la science?

Les études actuelles ne permettent pas d’affirmer l’efficacité de telles diètes. Plusieurs études, faites en laboratoire sur les cellules et les animaux, visent à comprendre comment différentes substances alimentaires favorisent ou réduisent la croissance du Candida. Cependant, difficile de savoir si ces résultats s’appliquent aux humains. D’autres études sont nécessaires afin de comprendre l’efficacité des diètes anti-candida comme traitement des infections à levures.

  • Éviter les produits sucrés aide-t-il à prévenir les infections à levures?

Une des recommandations des diètes anti-Candida est d’éliminer le sucre et les produits sucrés car ceux-ci favoriseraient la croissance des levures. Une étude effectuée en laboratoire en 2017 affirme que des concentrations élevées de glucose peuvent favoriser la croissance de Candida. De plus, selon une étude de 2014, les sucres raffinés et les produits laitiers riches en lactose peuvent favoriser la croissance des levures en abaissant les niveaux de pH dans le tube digestif. Cependant, davantage de recherches sont nécessaires afin de valider cette théorie.

Les diètes anti-candida visent également à éliminer les aliments riches en amidon. Actuellement il n’y a pas d’études montrant que couper les pâtes, le pain, les craquelins et autres aliments contenant de la farine blanche affecte la fréquence ou la gravité des infections à levures. Cela dit, il existe de nombreux autres avantages à limiter votre consommation de sucres ajoutés et de farine raffinée.

  • Éviter de consommer du gluten aide-t-il à prévenir les infections à levure?

Les diètes anti-candida excluent le gluten notamment car celui-ci pourrait endommager la muqueuse intestinale et jouerait un rôle dans la dysbiose (déséquilibre du microbiote intestinal). Il est prouvé que l’élimination du gluten est bénéfique pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque ou d’intolérance au gluten. Cependant, nous n’avons actuellement aucune preuve qu’un régime sans gluten offre des avantages pour les autres personnes.

  • Les aliments probiotiques peuvent-ils prévenir les infections à levures?

Certaines recherches montrent que la consommation de yogourt peut réduire la prolifération de Candida dans la bouche et le vagin. Bien que les probiotiques ou les aliments probiotiques puissent aider à prévenir les infections à levures, ils ne sont généralement pas suffisants pour en traiter une qui est déjà présente. À noter qu’au moins une étude a révélé que lorsque l’on associe un antifongique avec un supplément de probiotique, le traitement est plus efficace.

Pour conclure, si vous souffrez d’infections à levures répétées il est fortement conseillé de consulter un médecin afin d’exclure toute cause sous-jacente comme le diabète ou un dysfonctionnement immunitaire.

Même si les études scientifiques actuelles ne nous permettent pas de tirer de conclusions claires quand à l’alimentation adaptée dans les cas de candidose, il est certain qu’une alimentation équilibrée renforcera votre système immunitaire, vous aidera à gérer au mieux votre glycémie, renforcera votre microbiote intestinal et ainsi vous mettrez toutes les chances de votre côté pour vous maintenir en santé.

Pour plus d’information sur nos menus équilibrés, je vous invite à cliquer ici.

Notez que si vous le souhaitez, il est tout à fait possible d’éliminer le gluten de nos menus. De plus, ils sont pratiquement tous sans sucres ajoutés.


Références

  • Otašević, S., et al. « The dietary modification and treatment of intestinal Candida overgrowth–a pilot study. » Journal de Mycologie Médicale 28.4 (2018): 623-627.
  • Erdogan, Askin, and Satish SC Rao. « Small intestinal fungal overgrowth. » Current gastroenterology reports 17.4 (2015): 16.
  • Man, Adrian, et al. « New perspectives on the nutritional factors influencing growth rate of Candida albicans in diabetics. An in vitro study. » Memórias do Instituto Oswaldo Cruz 112.9 (2017): 587-592.
  • Martins, Natália, et al. « Candidiasis: predisposing factors, prevention, diagnosis and alternative treatment. » Mycopathologia 177.5-6 (2014): 223-240.
  • Sanz, Yolanda. « Microbiome and gluten. » Annals of Nutrition and Metabolism 67.Suppl. 2 (2015): 27-42.
  • Pizzo, Giuseppe, et al. « Effect of dietary carbohydrates on the in vitro epithelial adhesion of Candida albicans, Candida tropicalis, and Candida krusei. » The new microbiologica 23.1 (2000): 63-71.
  • Hu, Haihong, et al. « Impact of eating probiotic yogurt on colonization by Candida species of the oral and vaginal mucosa in HIV-infected and HIV-uninfected women. » Mycopathologia 176.3-4 (2013): 175-181.
  • Martinez, R. C. R., et al. « Improved treatment of vulvovaginal candidiasis with fluconazole plus probiotic Lactobacillus rhamnosus GR‐1 and Lactobacillus reuteri RC‐14. » Letters in applied microbiology 48.3 (2009): 269-274.
  • Gunsalus, Kearney TW, et al. « Manipulation of host diet to reduce gastrointestinal colonization by the opportunistic pathogen Candida albicans. » MSphere 1.1 (2016).
  • The Candida Diet. https://www.thecandidadiet.com/, consulté le 12 juin 2020.
The following two tabs change content below.

Auteur

Jennifer Morzier

Jennifer Morzier

Jennifer est nutritionniste diplômée de l’Université de Montréal depuis décembre 2018 et membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ). Elle est convaincue que la qualité de nos choix alimentaires a un impact direct sur notre santé et notre niveau d’énergie. Son objectif ? Aider à améliorer la qualité de ce que l’on met dans nos assiettes, c’est donc tout naturellement qu’elle allie ses efforts à ceux de l’équipe de SOSCuisine.

1 commentaire à “L’alimentation est-elle une piste pour vaincre l’infection due au Candida?”

septembre 10, 2020 à 9:55 , Françoise dit:

Beau résumé ! Ma soeur et son conjoint ont suivi très strictement pendant 3 mois la diète contre le candida. Leur bien être était indéniable, mais l’élément le plus frapant : une grossesse ! Aucun doute pour elle, l’alimentation fait toute la différence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.