C’est le temps du kaki

13 novembre, 2009 , ,

Oui, le kaki est la couleur des tenues militaires, mais c’est aussi un fruit, cultivé dans tout le bassin méditerranéen, aux États-Unis, en Chine et au Japon dont c’est le fruit national.

Maigrir avec SOSCuisine

Imaginez une grosse tomate à la peau lisse et fine, dont la chair est d’un orangé vif et brillant, qui pousse sur un arbre atteignant 15 mètres de haut et portant ses fruits, au milieu de l’hiver, sur des branches dénudées.

Les deux variétés que l’on retrouve plus facilement sont les “Hachiya”, ronds avec une base un peu allongée, et les “Fuyus”, plus petits et plus semblables à une tomate, mais un peu moins savoureux que le “Hachiya”. Contrairement à la plupart des fruits, c’est quand il devient moins beau en apparence, la peau matte, la texture molle et l’allure défraîchie, que le kaki est à son meilleur. Choisissez-donc de préférence des fruits très mûrs, en faisant attention de ne pas les briser car ils deviennent alors très fragiles. S’ils sont fermes, laissez-les mûrir à température ambiante.

Pour les manger, enlevez la calotte, découpez-les en deux de haut en bas et dégustez-les à la cuillère: ils sont juteux et sucrés avec un parfum de vanille. S’il est consommé avant maturité, le kaki “Hachiya” a un effet astringent, désagréable en bouche, dû à sa forte teneur en tanins, qui disparaissent cependant quand le fruit est bien mûr.

Ceci n’est pas le cas avec le type “Fuyus”, qui peut être consommé ferme, car il se croque comme une pomme. Voilà donc un dessert vite-fait. Bonne dégustation!

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 11 novembre 2006.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

Aucun commentaire à “C’est le temps du kaki”

novembre 19, 2009 à 2:12 , L. Baillargeon dit:

Je vis dans Cöte des Neiges depuis plus de 40 ans et comme vous le savez, c’est un quartier multi culturel. J’ai la chance de connaître le kaki depuis longtemps et ce qui me fascine dans ce fruit c’est que, si vous le coupez en deux, l’intérieur ressemble à un utérus avec ses trompes de Fallope… nous pourrions croire que c’est un fruit qui doit faire du bien aux femmes!!! Quoiqu’il en soit, il est très bon.

novembre 24, 2009 à 1:40 , Encolie dit:

C’est vraiment un fruit à offrir et il ne faut pas se laisser se rebuter par le fait qu’on ne le connaît pas. Je suis d’accord, il est à découvrir!

novembre 30, 2012 à 5:45 , J-F Therien dit:

Ahh c’est donc comme ça qu’ils se mangent.

Il y a plusieurs années, ma conjointe et moi avions été en voyage sur la Côte d’Azure et nous en avons acheté un à l’épicerie, tellement le fruit était beau. Mais puisqu’aucun de nous de savait ce que c’était, nous avions demandé à une commis comment ça se mangeait. Le goût était très amer, boire de l’eau ou manger du chocolat n’arrivait pas à enlever ce goût affreux. Nous nous doutions bien que le fruit n’était pas mûr, mais nous n’avons pas retenté l’expérience depuis. Peut-être faudrait-il lui redonner sa chance?

Cinzia Cuneo

novembre 30, 2012 à 6:00 , Cinzia dit:

@J-F: Si vous passez par le marché Jean Talon, c’est le moment d’en profiter. La semaine dernière, j’ai acheté un carton de 16 fruits murs-à-point pour seulement 8$. Inutile de dire qu’ils ont disparu rapidement 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *