La chaudrée de palourdes… aux moules!

27 mars, 2010

Le « clam chowder » ou chaudrée de palourdes est une soupe-repas très populaire sur la côte Est de l’Amérique du Nord, des provinces maritimes jusqu’à l’île de Manhattan, en passant par Terre-Neuve et la Nouvelle-Angleterre. La recette traditionnelle est maintenant à base de palourdes, pommes de terre, lait, crème et aromates divers. Le mot « chowder » est une déformation du mot chaudière (i.e. chaudron), dans laquelle les marins bretons cuisinaient cette soupe épaisse.

L’origine, les chaudrées étaient faites avec du poisson, mais on y a ensuite introduit les palourdes, moins chères et donc à la portée des pauvres. Ce plat était toujours au menu le vendredi et pendant tout le Carême dans les restaurants de la côte Est du Canada et des états-Unis pour offrir aux nombreux catholiques de cette région un repas « sans viande », tel que requis par leur religion.

De nos jours, les palourdes étant devenues chères à leur tour, je vous propose d’adapter la tradition par une délicieuse chaudrée aux moules au lieu des palourdes.

La chaudrée de palourdes aux moules!

La chaudrée de palourdes… aux moules!

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 27 mars 2010.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

2 commentaires à “La chaudrée de palourdes… aux moules!”

mars 27, 2010 à 10:16 , Myriam dit:

Pourquoi, les crèmes, les chaudrées et parfois même les sauces deviennent-elles plus liquide au fur et à mesure que nous mangeons le plat?

Est-ce dû à une réaction normale? ou simplement ou réaction avec la salive? Y-a-t-il quelque chose que l’on puisse faite pour régler ce problème?

Merci!

mars 02, 2017 à 7:24 , marie dit:

Les sauces liées à la fécule se liquéfient plus vite que si liées à la farine ou avec un mélange fécule/farine. Je ne suis pas chimiste, c’est un conseil de mes mère et grand-mère. Ne pas trop cuire une liaison à la fécule elle se déliera; quand elle attache à la cuillère de métal, elle est prête. J’aime la farine intégrale et de blé entier mais ça ne lie pas bien les sauces. Je mélanges 1/3 farine blanche 1/3 farine entière/1/3 fécule, ou carrément farine blanche pour l’esthétisme parfois, pourquoi pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *