Cinq solutions de rechange aux boissons gazeuses

3 mai, 2011

Vous avez l’habitude de boire des boissons gazeuses pour étancher votre soif? La prochaine fois, pourquoi ne pas envisager l’une de ces options plus saines?

  1. Ajoutez une touche créative à votre eau: Les eaux aromatisées sur le marché contiennent du sucre ou des édulcorants artificiels, qui sont réputés pour entretenir le goût du sucré. Un bien meilleur choix est d’aromatiser soi-même son eau avec des ingrédients naturels: Il suffit d’ajouter des tranches de citron, de lime ou d’orange à l’eau pour moins de sucre, plus de goût et plus de vitamines!
  2. Incorporez des bulles: Mélangez un jus concentré et sûret avec de l’eau pétillante pour une boisson plus savoureuse, plus saine et moins chère.
  3. Buvez vos légumes: Les jus de légumes sont plus faibles en calories que les jus de fruits. Lorsque possible, optez pour une version à faible teneur en sodium. Mieux encore, faites-les vous-même à la maison avec un presse légumes. Ajoutez un peu de poivre noir et une goutte de sauce Tabasco pour plus de « piquant ».
  4. Optez pour le thé vert: Les études montrent qu’il peut aider à réduire le risque de plusieurs types de cancer. Il peut être bu chaud ou glacé. Si vous n’aimez pas son astringence délicate, quelques gouttes de miel suffiront à le rendre légèrement sucré.
  5. Choisissez le lait ou le soja: Ces boissons ont un goût délicieux en plus de contribuer à la santé de vos os. Recherchez les versions faibles en gras. Comme les boissons de soya sont naturellement sucrées, optez pour les versions sans sucre ajouté.

Santé!

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

Aucun commentaire à “Cinq solutions de rechange aux boissons gazeuses”

mai 05, 2011 à 9:55 , Denise Marcotte dit:

Je suis une buveuse d’eau, tout comme mes filles. Je ne consomme pas de boissons gazeuses, boissons énergisantes ou jus en bouteille. Dans le virage environnemental actuel, je vois avec appréhension venir un temps où il me sera impossible d’acheter une bouteille d’eau alors que la vente toutes les cannettes et bouteilles sera autorisée dans les lieux publics à condition qu’elles contiennent des sucres, des arômes ou des produits chimiques ajoutés à l’eau.
Pourquoi les environnementalistes ciblent-ils toujours l’eau en bouteille et jamais les autres liquides embouteillés? Quand je ne suis pas chez moi et que je ne traîne pas un sac à dos, il m’est impossible d’apporter une bouteille de la maison. Les fontaines publiques fonctionnelles sont rares. Pourquoi n’aurais-je plus le droit de boire de l’eau alors que selon moi c’est le breuvage le plus respectueux de l’environnement. À noter, à la maison, je ne bois que l’eau du robinet qui est très bonne à Montréal si elle est froide.

mai 05, 2011 à 10:37 , Bernice dit:

Malheureusement Madame Marcotte, l’eau en bouteille n’est en aucun point un choix respectueux de l’environnement.
1- La bouteille de plastique provient des produits dérivés du pétrole, qui on sait, n’a rien de vert ! Chez les Américains, en 2007, c’est l’équivalent de 17 millions de barils de pétrole qui furent utilisés pour la fabrication de bouteilles ! Soit assez pour alimenter 1 000 000 de voitures pendant 1 an
2- Une bouteille en plastique met des siècles (environ 1000 ans) à se dégrader dans l’environnement et c’est d’autant plus inquiétant lorsque l’on sait que sur 10 bouteilles, c’est 8-9 d’entre elles qui finiront au dépôtoir
3- Et le plus aberrant dans tous cela, c’est que pour fabriquer votre bouteille de 500 mL, c’est de 2 à 3 litres d’eau potable qui seront utilisés et gaspillées !!!

Un choix écologique…VRAIMENT ?

Bernice Chabot
Écotoxicologue
TOXEN (UQAM)

mai 05, 2011 à 10:55 , Micheline St Germain dit:

Quand notre gouvernement se décideras-t-il à récupérer de l’argent à toutes ces gigantesques compagnies qui utilisent l’eau à profusion ce gratuitement.ex.: les cies pétrolières, les cies de bières, les cies de boissons gazeuses, les embouteilleurs d’eau etc. La belle affaire………..Ce serait un gros plus pour réduire les taxes et les impots qui nous écrases tous en ce moment.
Je bois aussi l’eau du robinet qui est délicieuse lorsque froide. Un beau privilège.

mai 05, 2011 à 11:59 , Sonia dit:

Juste avec le sourire, on peut effectivement boire de l’eau sans pour autant ne pas respecter l’environnement.

En effet chaque année, plus de 471 millions de bouteilles d’eau se retrouvent à la décharge, et leur biodégradation peut prendre jusqu’à 1 000 ans.

Les Eco-bouteilles réutilisables d’une société de vente à domicile mondialement connue aident à préserver l’environnement car éco-conçues. Plus esthétiques que de simples gourdes, ergonomiques et adaptées aux sacs à mains de ces dames 🙂

Tout cela pour dire qu’il vaut mieux en effet,utiliser un contenant qui dure, plutôt qu’un emballage éphémère et jetable.

Et sinon pour revenir au sujet initial:
En été je me fais infuser des feuilles de menthe et je me mets une carafe entière au frais.

Sonia

mai 05, 2011 à 12:45 , MGII dit:

@ Bernice
Ca vous dirait de lire les commentaires avant de sortir votre rhétorique militante?
Madame Marcotte ne s’est jamais défendu de faire un choix écologique par l’achat de bouteille d’eau, elle a souligné que tous les autres breuvages embouteillés étaient dans le même panier, sans être dans la mire des activistes dans votre genre. L’apport calorique et glycémique en prime.
A ce compte là, elle a bien raison de dire que tant qu’à embouteiller quelque chose, le moins souvent possible il s’entend, c’est encore largement la moins pire solution que d’avoir de l’eau à notre disposition, plutôt que des boissons transformées, sucrées, additionnées de toutes sortes de suppléments nocifs.

mai 05, 2011 à 1:55 , Vincent dit:

Merci à MGII ,vous avez répondu avant moi. Mme Bernice Chabot, j’aimerais que vous utilisiez d’autre site de discution pour passer vos frustrations inutiles. Vous devriez peut-être continuer à manifester devant l’UQAM pour votre environnement vert.

mai 05, 2011 à 2:54 , Gaston LaMècheCourte dit:

Franchement, à ce compte, vive les activistes!

Je suis tout à fait d’accord avec Bernice et même après avoir relus 3 fois.

Je crois sincèrement que vous êtes les plus frustrés des trois.

mai 05, 2011 à 3:55 , Vincent dit:

@LaMècheCourte
Ce n’est pas une question d’être en accord ou non…c’est une question d’être totalement hors sujet. Il n’y a aucun lien entre ce que dit Bernice et l’article de Cinzia…
Allez-vous parler de souveraineté sur un blog ayant comme sujet les automobiles ?
Franchement, c’est un peu pathétique

mai 05, 2011 à 4:03 , Bernice dit:

Vos réactions m’étonne sincèrement…
En aucun cas mon intention n’a été d’attaquer Madame Marcotte, mais plutôt de l’informée sur l’inexactitude de son allégation de «choix respectueux pour l’environnement». POINT À LA LIGNE !
Pour ce qui est du reste, bien entendu les autres boissons ne sont pas oubliées dans ce problèmes, mais le fait est que nous avons accès à une eau potable de grande qualité à même le robinet, et je ne connaît pas encore l’avenir du jus à même le robinet (prendre cette phrase avec humoour !)…de là le problème PLUS particulier de l’eau embouteillée.
@ Vincent : je ne comprends pas votre argne à mon égard et le déplore…ceci n’était en aucun cas des frustrations inutiles, mais un soucis d’informer des gens avec des faits tangibles et faciles à comprendre !
Je crois que si vous avez réagi si vivement c’est parce que vous vous sentiez concernés…alors pourquoi ne pas y penser la prochaine fois…un simple geste pris individuellement peut apporter beaucoup collectivement…ceci était le mantra de la journée

Sincèrement sans amertume,

Bernice

mai 05, 2011 à 5:20 , Veronique dit:

@Bernice
Ainsi, la prochaine fois que je passerai dans votre coin, je cognerai à votre porte pour boire un verre d’eau. Ce sera en effet beaucoup plus écologique que de m’acheter une bouteille d’eau ET/OU un coca-cola.
Mme Marcotte veut seulement dire que devant un choix de bouteille d’eau ou une bouteille de tout autre boisson, le choix le plus écologique est la bouteille d’eau. Pourquoi se ferait-elle attaquer pour cette réflexion ? Les buveurs de boissons gazeuses utilisent-ils moins de bouteilles ? Et pourquoi ne pas parler des verres de café Tim jetables. Tout ceci se retrouve en traineries dans nos rues, mais quel café tout de même.

mai 05, 2011 à 6:26 , Sabrina dit:

Il me semble qu’il est inexact de dire que « devant un choix de bouteille d’eau ou une bouteille de tout autre boisson, le choix le plus écologique est la bouteille d’eau ».
La bouteille d’eau est un choix plus santé, mais nullement plus écologique.

mai 05, 2011 à 6:57 , Michael Muryn dit:

Bon article. Je n’ai rien contre l’eau du robinet, mais je bois de l’eau filtré avec Brita à la maison, dans la temps quand j’ai fais mes recherches, ça semblait le meilleur rapport qualité/prix. Il existe d’autre solution soit disant meilleure, mais avec un coût plus élevé. Sinon, je crois pareil qu’ici l’eau du robinet n’est pas si pire (quoi que certains disent que la salubrité de nos tuyaux n’est pas super ou quelquechose, je ne peux me prononcer là-dessus…).

Denise Marcotte a raison. Une bouteille de plastique d’eau ou de boisson gazeuse est aussi bonne ou mauvaise (je parle du contenant). C’est vrai qu’on cite beaucoup p2lus souvent les bouteilles d’eau. Quoi que certaines personnes achètent ces bouteillent d’eau pour leur usage à la maison, ce qui n’est certainement pas la meilleure solution.

Bernice Chabot a aussi raison, mais ses commentaires ne s’appliquent pas qu’aux bouteilles d’eau (et elle l’a dite après). Par contre, comme j’aime être l’avocat du diable… n’y-a-t-il pas une règle qui dit « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », alors en théorie, on perd rien (quoi qu’on joue avec l’équilibre, au point de vue chimique à bas niveau, tout reste équivalent). Aussi, 1000 ans pour se décomposer? Cela n’est pas un problème si on a un cycle de 1000 ans et tout va bien, mais je peux très bien m’imaginer que les dépotoires pourraient prendre trop de place en cet espace de temps si on continue d’agir comme on le fait maintenant. Les humains sont par contre bons pour trouver des solutions (bonnes ou mauvaises!) lorsque le problème devient vraiment urgent. 😉

L’autre différence avec les boissons gazeuses, c’est que la plupart de leurs bouteilles sont probablement recyclés (du moins j’espère, quoi que certains sont « trop riche » pour réclamer leur consigne, alors je devrais dire, plus de ces bouteilles devraient être recyclé que celles d’eau). On pourrait alors consigner les bouteilles d’eau aussi.

En tout cas, Bernice était loin d’être hors-sujet comme certains le dise, on parle de l’eau, ensuite quelqu’un parle de l’eau en bouteille, et quelqu’un lui a juste rappelé que ce n’est pas quelque chose de bien pour l’environnement (même si cela est un choix plus santé!). Arrêtez de juste chialer et essayer de prendre les commentaires des gens avec un aspect positif au lieu de juste chialer et les voir comme des attaques ou commentaire négatifs. Sérieusement. (comme si je vais changer le monde :P)

Et pour Véronique, quelques fois quand je vais faire du sport et que j’ai oublié de remplir ma gourde, j’ai demandé à des gens sur leur balcon de me remplir ma bouteille d’eau. Ces gens étaient même très content de me rendre service. Win-win! Remarque que je n’ai pas demander de me fournir un verre, mais je suis sûr que plein de gens serait content d’avoir de la compagnie ou de simplement rendre service! 😀

En tout cas, dans certains cas, ça peut dépanner, mais avec la quantité de bouteille d’eau que je vois, je soupsonne beaucoup de gens d’abuser des bouteilles d’eau aussi, surtout que l’eau du robinet est très potable à ce que je sache.

Fin du roman. J’attend les attaques afin de me sentir mal après! 😀

mai 06, 2011 à 10:29 , Lucie dit:

bonne nouvelle pour ceux qui ne sont pas au courant, Depuis, un an, toutes les industries ont été contactées et les grands préleveurs d’eau ont tous été identifiés et ils ont l’obligation de faire des déclarations mensuelles sur la quantité qu’ils prélèvent. Ils paieront leur quote-part, même si minime.

mai 08, 2011 à 7:50 , micheline st germain dit:

Merci de l’info Lucie.
Il est à peu pres temps que les grands utilisateurs de notre richesse première la paie.
L’eau est pour nous comme le pétrole pour les pays arabes.
Réveillons-nous.Elle est précieuse.Attention.

mai 25, 2011 à 4:11 , Robert dit:

ha ha ha ! J’ai trouvé drôle de vous lire tous, chacun son opinion j’imagine. Je suis beaucoup en accord avec Michael Muryn, bien qu’en accord partielle avec certains autres, la consignation amènerait les non-écolo à recycler plutôt que de jeter, mais la contre partie serait encore les dépaneurs, faudra-til qu’ils se munissent tous de machines récupératrices, comme on vois beaucoup dans les halles d’entrée d’épiceries? Chacun devrait essayer de faire son effort et ça ira mieux, du moin je l’espère. Savons-nous tous que le chlore dans l’eau détruis les vitamines ingérées (Brita?) et que le gaz carbonique, dans les boissons gazeuses, + Cola empêchent la construction ou reconstruction de nos muscles, le sucre nour rend obèse, et l’aspartame cause des allergies à certain, et nous ouvre l’appétit. Il y a des lacs et des rivières d’eau, buvons de l’eau. Et permettons-nous de réprimender ceux qui jettent leurs contenants RECYCLABLES, mais non CONSIGNÉS, la prise de conscience viendra petit à petit…

juillet 29, 2011 à 3:11 , Denise Marcotte dit:

Wow!
Je ne pensais pas susciter un tel débat ni attirer les tentatives de culpabilisation. Je ne parlais que de la difficulté appréhendée de me procurer de l’eau quand il n’y a pas d’endroit où la prendre au robinet. Il arrive qu’on a besoin de boire de l’eau et qu’il n’y a ni fontaine, ni lavabo ni gentils amis. L’eau pure est un choix santé mais selon moi c’est aussi un choix écologique car tout ce qu’on ajoute dans les autres breuvages embouteillés ou non représente des coûts sociaux et des rejets de substances dont les effets sur l’environnement ne sont pas toujours connus.
Pour les puristes qui voudraient continuer le débat, il faudra aussi lutter contre le verre jetable et les autres contenants de tous breuvages.
Votre mission n’est pas terminée mais de grâce n’attaquez pas les gens qui sont déjà convaincus de l’importance de préserver l’environnement. J’enseignais l’écologie avant que vous ne connaissiez le sens du mot et j’ai passé beaucoup de temps à organiser avec les jeunes des projets pour la protection de l’environnement.
Alors, je bois à votre santé un bon verre d’eau du robinet bien froide, car je suis chez moi.

août 21, 2013 à 7:55 , Françoise dit:

Pourquoi ne pas recycler les bouteilles de plastique. Y a t-il une filière pour ce type de produits au canada. En france, les bouteilles qui sont recylés, sont tranformé en granulé, et on en fait des pull over,de nouvelle bouteille et d’autres choses. Malheureusement, tous le monde ne recycle pas ici, mais cela se dévéloppe de plus en plus.

Par contre nous trouvons facilement des bouteilles d’eau à acheter, lorsque nous sommes en balade. Toutes les boulangeries et épiceries en vendent. Et sur les lieux de vacances ou de randonnée, il y a des buvettes ou nous trouvons facilement des bouteilles d’eau. Sinon, on prévoit dans le sac à dos une bouteille d’1,5 litre d’eau.Chacun portant sa bouteille.

Pour info, on recycle aussi les bouteilles en verre, le carton, le papier, et même les appareils électromenager.

août 14, 2015 à 12:19 , Lyne dit:

Ouf! les discussions écologistes qui s’éloignent malheureusement du sujet 🙂

j’aimerais suggérer un « mix » très rafraichissant, désaltérant et écologique puisqu’on le prend dans un verre (!)

Eau gazeuse et jus de légumes ou jus de palourde et tomate (je ne désire pas faire de publicité !) aditionné de citron ou de lime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *