Manger pour contrôler le diabète de grossesse

26 août, 2015

Le diabète gestationnel (aussi dit diabète de grossesse) est une augmentation du taux de sucre dans le sang qui survient parfois chez la future maman. Généralement, il est causé par les changements hormonaux et se développe dès la fin du deuxième trimestre ou durant le troisième. Si vous avez reçu ce diagnostic, modifier vos habitudes alimentaires et bouger au quotidien est essentiel! Prendre en charge votre santé permettra d’éliminer le surplus de sucre dans votre sang et ainsi réduire les risques de complications pour vous et pour le bébé.

Un taux de sucre élevé pourrait par exemple occasionner :

Chez la mère 

  • Une pression sanguine anormalement élevée (pré-éclampsie)
  • Un accouchement vaginal plus difficile ou par césarienne
  • Un surplus de liquide amniotique et accouchement prématuré
  • Le développement du diabète de type 2 plus tard dans la vie.

Chez le bébé 

  • Un poids élevé à la naissance (plus de 4 kilos ou 9 livres)
  • Un taux de sucre trop bas (hypoglycémie)
  • La jaunisse
  • Un manque de calcium dans le sang
  • Des difficultés respiratoires

Quoi mettre dans l’assiette?

Le ou la nutritionniste que vous rencontrerez à la clinique de grossesse à risque (GARE) fera votre évaluation personnalisée et vous suggérera un plan alimentaire pour mieux contrôler votre taux de sucre. En attendant de le voir, voici ce que vous pouvez faire pour vous aider :

  1. Mangez de petites quantités, plus souvent. Il est essentiel de manger 3 repas par jour. Entre les repas, la prise d’une petite collation peut vous aider à manger moins au repas suivant. Laissez 2 à 3 heures entre la prise d’un repas et d’une collation.
  2. Remplissez la moitié de votre assiette de légumes colorés! Les légumes contiennent peu de «sucre» (glucides) et beaucoup de fibres. Il faut donc en manger beaucoup pour bien contrôler son taux de sucre.
  3. Limitez les féculents à la taille du poing fermé. Le pain, le riz, les pâtes ou les nouilles, les patates, le maïs ou le couscous sont des aliments qui contiennent beaucoup de «sucre» (glucides). La taille du poing fermé (ou 1 tasse) est la quantité maximale que votre corps peut gérer à l’intérieur d’un repas.
  4. Veillez à inclure un aliment protéiné. Les aliments sources de protéines comme la viande, le poulet, le poisson, les fruits de mer, les œufs, les noix, le beurre de cacahuètes, le soya (tofu), le fromage et le yogourt grec sans sucre aident à stabiliser le taux de sucre. Incluez-en un à chaque repas mais aussi à chaque collation! À la collation, vous pourriez par exemple manger :
  • Un yogourt grec nature, des petits fruits et quelques gouttes de vanille
  • Des craquelins à grains entiers et du fromage léger
  • Des légumes crus et un œuf à la coque
  • Une tartine au beurre de cacahuètes
  • Une pomme et une poignée de noix
  1. Espacez la prise de fruits. Même s’ils sont très bons pour la santé, les fruits contiennent du sucre naturel et doivent être mangés consciencieusement. Limitez-vous à la taille d’une balle de tennis à la fois, au minimum 2 fois et au maximum 3 fois par jour!
  2. Évitez les breuvages sucrés. Comme votre budget de «sucre» (glucides) est limité, mieux vaut garder tout ce qu’il y a de disponible pour manger solide! Échangez :
    • Le jus pour une eau aromatisée, par exemple avec des tranches de fraises, de citron et de menthe.
    • Les boissons gazeuses sucrées (coca, etc.) pour de l’eau pétillante et une touche de jus de canneberge ou d’orange.
    • Les cafés sucrés pour un café au lait sans sucre, un thé au citron ou une tisane de gingembre.

 course a pieds femme enceinte

Un mot sur les faux-sucres

Bien qu’ils puissent parfois s’avérer pratiques, il est recommandé d’utiliser les édulcorants avec modération. En petite quantité, l’aspartame (Equal, NutraSweet), le sucralose (Splenda), l’acésulfame-potassium (ace-K) et les glycosides de stéviol (Stevia, Truvia, Krisda et Pure Via) sont considérés comme sécuritaires pendant la grossesse. La saccharine (Hermesetas) et les cyclamates (Sucaryl, Sweet’N Low) sont à éviter.

L’article précédent ne remplace pas l’avis d’un professionnel de la santé. En cas de diabète de grossesse, une évaluation personnalisée et un suivi régulier avec un ou une nutritionniste demeurent essentiels.

santé pour les femmes enceintes

REFERENCES

CHUM. Le diabète de grossesse. Retrieved August 11, 2015.
Diabète Québec. Diabète de grossesse. (2014, June 1). Retrieved August 13, 2015.
Le guide pratique d’une grossesse en santé (2008). Ottawa, Ontario: Agence de santé publique du Canada. Édition 2012.Mayo Clinic.
Gestational diabetes. (2014, April 25). Retrieved August 13, 2015
Coup d’oeil sur l’alimentation de la personne diabétique (2014). Montréal, Québec: Ministère de la Santé et des Services Sociaux et Diabète Québec.

The following two tabs change content below.

Auteur

Joëlle Emond

Passionnée de bonne bouffe et de santé, Joëlle Emond trouve toujours le moyen de transmettre l’envie de cuisiner et de manger sainement! Bonne communicatrice, on la retrouve autant dans les médias écrits que télévisuels. Elle est la fondatrice d’123Nutrition, compagnie par laquelle elle livre des conférences sur la saine alimentation.

Joëlle Emond

Derniers articles par Joëlle Emond (voir tout)

Articles

1 commentaire à “Manger pour contrôler le diabète de grossesse”

avril 12, 2018 à 10:46 , Barbara dit:

Le diabète gestationnel peut être facilement traité. Il suffit juste de bien suivre les conseils de son diabétologue et patienter. Avoir une alimentation saine permet de protéger la santé de la maman et d’avoir un bébé qui n’est pas atteint par la macrosomie fœtale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *