De la crème glacée au lait maternel

4 mars, 2011

olive oilDes glaces fabriquées avec du lait directement tiré du sein maternel ont été mises en vente la semaine dernière dans une boutique de Covent Garden, à Londres. Ce fût un succès fulgurant puisque le stock de glaces «Baby gaga» a été épuisé en quelques jours, en dépit d’un prix élevé: 14 livres la portion, soit environ 22 $.

Régardez le reportage de la BBC:

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Aucun commentaire à “De la crème glacée au lait maternel”

mars 06, 2011 à 12:32 , melanie dit:

Je suis contre l’idée de vendre du lait maternel pour des profits. De plus c’est dégueulasse!

mars 10, 2011 à 8:33 , Sygrid dit:

Moi aussi, je suis contre l’idée de faire une marchandise du lait maternel, mais c’est pas plus dégueulasse que du lait de vache!

mars 10, 2011 à 9:03 , Maude dit:

Je trouve cette idée tout à fait ridicule. Un autre truc qui répond au seul besoin de commercialisation, qui ne vient certainement pas combler un besoin chez le consommateur. Le lait maternel est la nourriture des bébés, qu’on le lui laisse! On n’ira certainement pas leur proposer un dessert sucré. Donc, ce nouveau produit « in » est proposé aux adultes en mal de se distinguer en suivant servilement les diktats de la mode, de tout ce qui est nouvelles tendances, etc., et s’en glorifier. Je les entends déjà s’adressant à leurs semblables pour les épater : »Vous ne savez pas quoi? J’ai goûté à… » et de s’attendre à des « Wow! » admiratifs…

mars 10, 2011 à 12:53 , Madeleine dit:

Ayant allaiter mes enfants,qu’on laisse le lait précieux pour les nourrissons.De toute façon,ce lait est difficile à obtenir en grande quantité,je me demande si c’est réellement vrai.

mars 10, 2011 à 8:49 , Nathalie dit: dit:

Un peu d’histoire… Il y a des risque de transmission de maladie telle que les hépatites, ITSS et autres tel que le VIH.
Dans le temps, les nourrisses allaitaient les enfants ds les familles nombreuses… Puis, le lait maternel fut disponible dans les hôpitaux pédiarique ds les années 60, puis a été retiré pour des problèmes de risque de transmission de maladie au mettre titre que le sang… Voulez-vous boire de mon sang sans que ça passe par HÉMAQC??
Pensez, même les médicaments et la drogue passe ds le lait maternelle…et les contaminant du fleuve St-Laurent!
Tourlou

mars 18, 2011 à 12:40 , Michael Muryn dit:

J’aimerais bien savoir en quoi c’est réellement mal et dégueulasse? C’est pourtant très bien pour nos enfants! Pas conventionnel certes, mais ce n’est pas parce que [presque] personne ne le fait que c’est mal. Ce n’est aussi pas parce que tout le monde fait de quoi que c’est bien! (e.g. boire du lait de vache, pasteuriser le lait de vache, etc.) Pourquoi faire de la crème glacée à saveur de banane, est-ce que ça comble un besoin de consommateur? Si les gens achètent la crème glacée au lait maternel est-ce que ça comble un besoin du consommateur?

Qui vous dit que ce n’est pas mieux pour la santé? Mieux au goût? Est-ce que c’est mieux de vendre ça ou des cigarettes? Utilisé le vômit d’une baleine pour faire du parfum et ensuite l’asperger sur notre corps, est-ce moins dégueulasse? Tant de questions, tant d’opinions. 😉

Osé faire de quoi de différent et être curieux ne sont pas nécessairement de quoi de mal. À mon avis, on juge trop souvent de façon péjorative ces deux choses qui favorisent l’innovation.

mars 24, 2011 à 6:21 , Loulou dit:

Juste des hommes pour avoir ce genre d’analyse, c’est quoi l’idée de crème glacée au lait maternel, sensibilisons plutôt les mamans à nourrir leur bébé au lait maternel plutôt qu’encourager ce genre de pratique, faudrait-il donc tout commercialiser,vouloir faire du profit sur tout, le lait maternel doit demeurer la nourriture de bébé et non assouvir le désir ou fantasme de certains malades de la société. Si vous tenez à avoir de la crème glacée santé, alors produisez-le chez vous en y mettant ce que vous souhaiter point barre, on finira par se perdre et se noyer avec cette société de consommation.Jugez-en vous même, où est passé notre tête, le bon sens.

mars 24, 2011 à 9:14 , Lau dit:

Je suis plutôt d’accord avec Michel sur un point: en quoi est-ce que boire du lait de vache en grande quantité serait mieux que du lait d’humain? Le lait de vache est la nourriture du veau, lui aussi! Et la vache, en élevage intensif, est bourrée d’hormone, mange des trucs modifié, vit dans des conditions insalubres et reçoit, par conséquent, une belle dose quotidienne d’antibiotiques. Que nous absorbons en mangeant sa viande, en buvant son lait. Je pense qu’il ne faut pas trop s’en faire avec les élucubrations de quelques excentriques! Il faut plutôt s’inquiéter de ce que nous continuons à manger et qui peut être très nocif: les antibiotiques à usage quotidien sont interdits dans les élevages d’Europe, mais pas ici. On a découvert que cette dose quotidienne permettait aux bactéries de se développer (de muter, en fait), et c’est ce qui cause la prolifération de bactéries qui résistent aux antibiotiques (E.Coli, C.Difficile, etc.)

Gardons donc notre indignation pour les bonnes causes!

mars 24, 2011 à 11:40 , Michael Muryn dit:

J’ai déjà lu que nous étions le seul animal qui buvait du lait d’un autre. Par contre en pratique, je crois avoir déjà vu des chats boire du lait de vache (que des humains leur ont donné bien sûr), alors… 😉 Et il y a sûrement des animaux déviant dans la nature aussi! 😉

En rapport au lait, un autre débat est intéressant, et je pense que ce n’est qu’une question de temps, mais quand est-ce qu’on va avoir du lait [de vache] cru, *non pasteurisé* au Québec. C’est apparamment beaucoup plus santé selon certains experts. C’est probablement à condition que la vache ne soit pas bourré d’antibiotique, etc. je suppose. C’est également apparamment mieux tolérer par des gens qui ont de la misère avec le lait.

Tsé, on pasteurise le lait, on lui enlève un paquet de bactérie, ensuite on lui rajoute des probiotiques (i.e. d’autres bactéries) afin de le rendre plus santé. Un de mes amis dit qu’on se trompe souvent quand on tente de jouer à « Dieu » (i.e. aller contre nature ou de la modifier).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *