Des cailles pour l’Action de Grâce

7 octobre, 2010 , ,

Cette année, je vous propose de remplacer la dinde traditionnelle par une autre volaille, de très petite taille, à la chair brune savoureuse et délicate: la caille. C’est un petit oiseau migrateur (15 cm de longueur environ) qui vit à l’état sauvage en Europe, en Afrique et en Asie.

Elle ressemble beaucoup à la perdrix, bien que plus petite. Il n’y a pas de cailles sauvages en Amérique du Nord, mais on en fait l’élevage. Il est ainsi possible de la retrouver toute l’année au comptoir des viandes, fraîche et bien dodue. La caille est peu calorique, une excellente source de fer et une bonne source de vitamines du complexe B.

On alloue généralement de une à deux cailles, d’environ 150 g chacune, par portion, pour un plat principal. Il est très facile de les cuire, mais il faut prendre soin de ne pas les laisser sécher durant la cuisson. Voilà pourquoi je suggère de barder la caille et d’y glisser des feuilles ou des fruits à l’intérieur avant de la cuire pour lui donner de l’humidité et préserver sa tendreté.

Bon congé de l’Action de Grâce!

Essayez notre recette de Cailles poêlées

Cailles poêlées

Cailles poêlées

Voir tous nos recettes pour l’Action de Grâce!

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 11 octobre 2008.

Menus pour la semaine équilibrés

Enregistrer

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *