Des poules en milieu urbain

15 juillet, 2011

poules urbainesAvez-vous jamais pensé à élever des poules en ville? Déjà plusieurs villes américaines, comme Seattle ou New York, ont autorisé des élevages semblables. Au Canada, les poulaillers dans les cours sont aussi permis à Vancouver, Victoria, London et Niagara Falls.

Certaines contraintes sont imposées aux éleveurs amateurs, à propos du nombre maximale de poules permises, de leur nourriture, de leur accès à de la lumière naturelle, etc.

Cette activité suscite un débat dans plusieurs villes. Qu’en pensez-vous?

Savez-vous que cinq poules ont trouvé refuge dans un poulailler de l’arrondissement Rosemont-Petite-Patrie, à Montréal? Cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un projet visant à sensibiliser les jeunes issus de milieux défavorisés au monde agricole et à la production des aliments. La Fédération des producteurs d’oeufs s’est jointe au projet pour encadrer l’élevage des poules.

Si le sujet vous intérésse, régardez cette vidéo tournée à Vancouver (en anglais)

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles parCinzia Cuneo (voir tout)

Aucun commentaire à “Des poules en milieu urbain”

juillet 15, 2011 à 12:57 , Laimay dit:

J’aimerais tellement pouvoir en élever!! Mais même si je vis en campagne (profonde!! Je vis au bout d’un rang entourée de ferme) ma municipalité ne veut pas en entendre parler… Alors quand je lis que New York et Vancouver le permettent… ca me fache! 🙁

juillet 23, 2011 à 9:03 , Edith dit:

Je crois que la plupart des villes du Québec devraient permettre l’élevage de poules dans les cours. Sans coq, c’est un animal discret, sans odeur si bien entretenu et facile à élever. De plus, leur fientes sont un excellent engrais !

Je suis déménagée récemment en banlieue de Montréal et j’ai la chance d’être en territoire agricole, ce qui m’a permis de m’initier à la garde des poules. Pour le moment, je me contente de les élever pour leurs oeufs mais éventuellement, je compte également les élever pour leur viande.

La réglementation municipale entourage l’élevage de poules en ville devra être stricte et surveillée pour s’assurer du respect de l’animal. Il faut se lever tôt car elles veulent sortir dès le lever du soleil. Il faut bien les protéger des prédateurs car à la nuit tombée, les poules deviennent endormies et sont absolument sans défense.

juillet 25, 2011 à 11:17 , Michael Muryn dit:

Si cela ne gêne pas de façon indécente les gens autours (e.g. bruits, propreté, etc.), alors je suis totalement pour.

Je me suis alors demandé si la poule avait besoin d’un coq pour faire des oeufs? Et bien non! À ce que j’ai compris, un oeufs est une ovule, la poule va en pondre généralement un par jour lorsqu’elle est jeune, mais si elle veut que cet oeuf contienne un poussin, alors là, il lui faudra un coq!

Ce qui nous amène à la question:
Qu’est-ce qui est apparu en premier : l’oeuf ou la poule?

Auquelle il y a plusieurs réponses et en même temps aucune réponse définitive.

Dans la question, c’est l’oeuf.
Dans le dictionnaire, c’est l’oeuf (quoi que je ne sais pas lequel est « apparu en premier » réellement).
Pour des théories plus sérieuses aller là: http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_l%27%C5%93uf_et_de_la_poule#R.C3.A9ponses_s.C3.A9rieuses

août 17, 2011 à 9:49 , Poule_Urbaine dit:

Moi je suis dans Rosemont et j’ai mon poulailler et des poules. Et oui c’est illégale mais j’ai des oeufs frais tout les matins.

Voici un petit vidéo de mes nouvelles poules.

http://www.youtube.com/watch?v=6uvxHHe5Xf4

Merci de me regardé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *