Des prunes de toutes les couleurs

24 septembre, 2011

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 24 septembre 2011.

Comme la pêche et l’abricot, la prune est un fruit à noyau. Probablement originaire d’Asie, ce fruit était prisé par les Égyptiens et les Romains, qui les faisaient sécher au soleil et appréciaient les vertus laxatives des pruneaux (i.e. les prunes séchées).

Aujourd’hui on cultive quelques centaines d’espèces différentes de prunes sur tous les continents. La forme est généralement sphérique, plus ou moins allongée, et la couleur varie du jaune clair au violet foncé (couleur prune).

Au Canada, la Colombie Britannique et l’Ontario sont les plus grands producteurs de prunes. Au Québec la production est limitée et on ne cultive que six ou sept variétés, dont la plus connue est la prune de Damas.

La qualité de la prune qu’on achète dépend beaucoup de sa maturité au moment de la cueillette. Une légère pression permet d’évaluer sa maturité. Les fruits plus fermes finiront de mûrir sur le comptoir, mais il faut éviter d’acheter ceux qui sont durs, qui risquent de ne jamais atteindre leur pleine saveur.

Les prunes sont riches en antioxydants et les pruneaux ont une capacité anti-oxydante de 2 à 3 fois plus élevée que celle de la prune. Cela serait expliqué, entre autres, par la formation de nouveaux composés durant le séchage.

Essayez notre recette de Compote de prunes

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *