Du vélo comme médicament

9 avril, 2012

Je suis tombée récemment… non pas de mon vélo mais sur une nouvelle particulièrement intéressante: La ville de Strasbourg va permettre à une cinquantaine de médecins de prescrire… du vélo à leurs patients qui pourraient bénéficier de cet exercice sur le plan médical.

En pratique, les patients munis d’une telle ordonnance pourront utiliser gratuitement les vélos du réseau Vélhop (équivalent du Bixi québécois). Les patients seront ceux ayant des maladies chroniques (diabète, hypertension artérielle, obésité ou problèmes cardio-vasculaires), pour qui l’efficacité de l’activité physique est établie depuis longtemps, en complément du traitement pharmacologique. Ces patients seront aussi suivis par un conseiller sport et santé, vraisemblablement l’équivalent du kinésiologue québécois.

Un premier bilan de cette initiative sera dressé dans un an. Si l’expérience s’avère positive, elle sera généralisée en France.

Parlez-en à votre médecin et… à votre député!

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles parCinzia Cuneo (voir tout)

Articles

6 commentaires à “Du vélo comme médicament”

avril 09, 2012 à 9:14 , Lise dit:

Je suis parfaitement d’accrd… Bravo!

avril 13, 2012 à 4:37 , Turbide dit:

J.ai 84 ans je fait du vélo depuis três longtemps
je fait de 3 milles a 4 milles KM par année a l’heure
actuel j’ai 400 KM de faite et je suis en pleine forme

Cinzia Cuneo

avril 14, 2012 à 11:22 , Cinzia dit:

Chapeau Monsieur Turbide!

avril 21, 2012 à 12:34 , mamia dit:

c’est le meilleur médicament du monde !
Un exercice qui change les idées, éveille tous nos sens aux beautés de la nature, ouvre l’appétit et conserve notre système cardiovasculaire en bonne santé

mai 03, 2012 à 1:40 , Naomie dit:

L’activité physique est primordiale ! Bravo M. Turbide!

Si seulement ce système existait en amérique du nord, où l’obésité morbide fait peur… Et si seulement nos frais d’inscription aux activités sportives étaient toutes déductibles d’impôts, cela inciterait à bouger avant que notre santé soit en dangée. Prévenir vaut mieux que de guérir non?

Merci pour l’article!

mai 16, 2013 à 9:51 , Denise dit:

Je suis parfaitement d’accord avec Naomi, les frais d’inscriptions aux activités physiques et aux centres de conditionnements devraient être déductible d’impôt.

Bravo !!! madame ou monsieur Turbide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *