Êtes-vous un mangeur compulsif?

24 septembre, 2013 ,

Une nouvelle étude faite par la Newfoundland’s Memorial University suggère qu’un Canadien sur 20 est un mangeur compulsif, selon l’Échelle de compulsion alimentaire de Yale.

L’échelle de Yale, servant à mesurer la dépendance à la nourriture, consiste en 27 affirmations décrivant des habitudes reliées à l’alimentation comme par exemple : « Je mange jusqu’à m’en rendre malade » ou « Je me surprends à constamment manger de certains aliments » ou « J’ai besoin de manger de plus en plus pour arriver à la sensation que je recherche ».

Les participants étaient considérés comme mangeurs compulsifs s’ils présentaient trois symptômes ou plus dans la dernière année, associés avec « une détérioration ou une détresse clinique significative ».

L’étude a recruté 652 habitants de Terre-Neuve (415 femmes et 237 hommes) et a évalué leurs habitudes à l’aide de cette échelle. L’index de masse corporelle des participants et leur pourcentage de gras corporel a aussi été mesurés, tout comme leur ingestion de macronutriments.

L’étude a découvert ceci :

  • Les femmes sont deux fois plus susceptibles que les hommes d’être diagnostiquées comme ayant une dépendance à la nourriture (6.7 % comparativement à 3 %).
  • La prévalence de la dépendance envers la nourriture augmente significativement avec le degré d’obésité, sans tenir compte de la manière dont le gras corporel a été mesuré.
  • Les participants de l’étude identifiés comme étant mangeurs compulsifs pèsent 11.7 kilos de plus que les participants ne l’étant pas. De plus, leur taux de gras corporel est de 8.2% plus élevé et ils affichent un indice de masse corporel de 4.6 fois plus élevé.

La nourriture est-elle une dépendance ? Qu’en pensez-vous ?

Maigrir avec SOSCuisine

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles parCinzia Cuneo (voir tout)

Articles

5 commentaires à “Êtes-vous un mangeur compulsif?”

septembre 27, 2013 à 8:39 , andree p. dit:

Je suis vraiment une mangeuse compulsive, particulièrement pour la crème glacée et pas mal de desserts.
Le fait que des études soient faites me prouvent que je suis loin d’être seule dans mon cas et me déculpabilise un peu.
Je suis une personne des extrêmes, je mange à peine ou je me défonce.
Bref, faudrait pas que j’aie trop de desserts dans la maison, mais je craque qd mes petites-filles viennent.

septembre 30, 2013 à 9:34 , jocelyne o. dit:

C,est sur que vous n,etes pas la seule.
Je me suis battue toute ma vie(67 ans)contre ces envies infernales .C,est comme une drogue a laquelle on ne peut résister .J,ai pleuré bien souvent apres mes excès.Mais il ne faut pas cesser de lutter.

mai 12, 2016 à 7:55 , K dit:

Il serait bien que vous suggériez quelques ressources pour les personnes qui souffrent de compulsion alimentaire. Des numéros Où appeler, des gens à consulter. Je suis certaine que plusieurs vivent beaucoup de détresse liées à leur poids.

janvier 22, 2017 à 5:49 , Renée St-Germain dit:

Il y a près de 20 ans, après avoir expliqué à une infirmière d’Info-santé, comment j’étais incapable de m’arrêter de manger, je me suis fais répondre:  » Ben que voulez-vous que je vous dise Madame? Mangez-moins ». Mon médecin de famille a voulu me référer à l’Hôpital Douglas, mais ils ne traitaient, à l’époque, que l’anorexie et la boulimie ( il fallait se faire vomir, ce dont j’étais incapable).

Pourtant, pour cette dépendance, comme pour plusieurs autres dépendances, il y existe une fraternité. Je l’ai découvert il y a 3 ans et demi ( elle existe depuis près de 30 ans au Québec). Il s’agit d’Outremangeurs Anonymes. Entre le soutien des membres et l’aide d’une nutritionniste ( j’ai fini par être diagnostiquée diabétique type 2), j’ai perdu 40 lbs. J’ai rechuté, mais je de retour aux réunion, j’ai reperdu une vingtaine de livre. La nutritionniste du CLCS m’a été d’une grande aide, elle aussi, dans cette épreuve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *