La lotte, le « homard des pauvres »

21 juillet, 2012

Il ne faut pas confondre la lotte de mer (aussi appelée baudroie), qui est un poisson marin vivant dans l’Atlantique Nord et en Méditerranée, et la lotte de rivière, que l’on pêche en eau douce.

La lotte de mer est un poisson d’apparence plutôt disgracieuse, ce qui lui a parfois valu le surnom de « crapaud ». Il y a à peine un siècle, les lottes prises dans les filets des pêcheurs étaient rejetées à la mer, car leur aspect repoussant les faisait passer pour des monstres qui portaient malheur. De nos jours, la pêche commerciale a réglé le problème en le vendant toujours sans tête.

Et pourtant, ce poisson hideux est vraiment délicieux. Sa chair fine et ferme et son goût délicat sont comparables à ceux de la langouste ou du homard. De plus, la lotte est un jeu d’enfant à préparer car elle n’a pas d’arêtes, seulement une épaisse épine dorsale très facile à retirer.

Ceci étant dit, Greenpeace a placé la lotte sur sa liste rouge et recommande d’en cesser la consommation jusqu’à ce que sa survie soit assurée. Il est donc mieux de remplacer ce « homard des pauvres » par des crevettes ou du vrai homard dans toute recette qui en requiert.

Essayez notre recette de Lotte à la grecque

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 21 juillet 2012.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles parCinzia Cuneo (voir tout)

Articles

2 commentaires à “La lotte, le « homard des pauvres »”

juillet 26, 2012 à 7:37 , Denise Marcotte dit:

Informations intéressantes sur la lotte de mer, mais je me demande s’il est pertinent de donner une recette pour consommer la lotte, immédiatement après avoir dit que « Greenpeace a placé la lotte sur sa liste rouge et recommande d’en cesser la consommation jusqu’à ce que sa survie soit assurée. »

Cinzia Cuneo

juillet 26, 2012 à 7:52 , Cinzia dit:

La recette a étée écrite avant que la lotte soit placée sur la liste rouge. Tel qu’expliqué dans la note en haut de la recette, on la remplace maintenant par de la chair de homard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *