La sauge, une herbe salvatrice

29 mai, 2010 ,

Comme par les années précédentes, je suivrai de très près cet été les primeurs du marché, et vous suggérerai dans cette chronique des recettes qui mettent en valeur les produits frais de chez nous. Cette année je voudrais aussi vous inviter à cuisiner davantage avec les herbes aromatiques fraîches. Pour inaugurer cette serie d’articles dédiés aux herbes, j’ai choisi la sauge, dont le nom vient du latin «salvare», ce qui signifie « sauver ».

Le genre botanique Salvia comprend environ 700 espèces, réparties dans toutes les zones tempérées du globe. Certaines espèces possèdent en effet de nombreuses vertus médicinales. Les Amérindiens se servaient de la sauge blanche comme encens et de la sauge divinatoire, aux propriétés hallucinogènes, dans divers rituels.

Cependant, le type le plus répandu est la sauge officinale, qui vient du bassin méditerranéen et dont on se sert surtout en cuisine, pour aromatiser toutes sortes de plats. Son goût est puissant, légèrement amer et camphré. Il vaut donc mieux l’utiliser en petite quantité, lorsqu’on n’est pas habitué.

Comme pour la plupart des herbes fraîches, les feuilles de sauge se conservent environ une semaine au réfrigérateur si on les place dans du tissu ou du papier essuie-tout humide.

« Saltimbocca alla romana »

 

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 29 mai 2010.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Aucun commentaire à “La sauge, une herbe salvatrice”

juin 03, 2010 à 10:38 , MarieDominique dit:

J’aime le goût des herbes fraîches (bien que je n’en connais pas tant que ça), mais il est très rare que j’en achète. Car à moins de les mettre en terre et les faire pousser, on se retrouve avec une beaucoup trop grosse quantité, qui n’est plus bonne au bout d’une semaine. Je ne connais pas le goût de la sauge, donc je ne sais pas si je m’y risquerais.
Par contre, j’aime le basilic, et il est facile de le trouver en petit pot. Alors, il m’arrive d’en acheter l’été, jamais plus d’une fois par année. Comme il ne se conserve pas éternellement non plus, j’en mets de grosses quantités sur tout ce que je mange (ou presque), et je trouve qu’il relève le goût des
légumes, salades, viandes, etc… Reste que je trouve dommage de ne pouvoir essayer les recettes de SOS avec les herbes fraîches qui les accompagnent…mais la vérité, c’est qu’à moins d’avoir un coin de jardin ou un long et large bord de fenêtre ensoleillé, c’est un énorme gaspillage.

Cinzia Cuneo

juin 03, 2010 à 11:46 , Cinzia dit:

Pour mettre fin au gaspillage et continuer à profiter des fines herbes je vous invite à lire notre article qui explique comment conserver les herbes fraîches.

juin 03, 2010 à 4:16 , R Boesch dit:

C’est excellent avec le foie.

juin 04, 2010 à 12:00 , M. Anctil dit:

Lorsque j’ai trop d’herbes fraîches, je les fais sécher au micro-ondes. C’est rapide. Voici la méthode. Bien laver et assécher les herbes fraîches, les déposer sur un essuie-tout et les mettre au micro-ondes par étape de une minute à la fois jusqu’à ce qu’elles soient sèches. Elles s’émiettent alors.

Pour la sauge, j’adore les tisanes à la sauge. C’est délicieux et très aromatique. Ma grand-mère disait que ça guérissait tout. J’en bois depuis très longtemps.

Cinzia Cuneo

juin 04, 2010 à 12:03 , Cinzia dit:

Merci à M. Anctil pour sa contribution. En ce qui me concerne, j’aime mieux congeler les herbes plutôt que les sécher.

juin 05, 2010 à 5:56 , Brigitte dit:

Madame, surtout ne vous privez pas de manger des bonnes herbes. Conservez-les au congélateurs ou faites-les sécher, comme vous voulez mais surtout profitez de la belle saison pour en manger des fraîches. La sauge est délicieuse avec le porc. Moi aussi mon herbe préférée est le basilic. J’en mets dans ma crème de tomates maison. C’est sublime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *