La soupe russe « oukha »

23 février, 2013 ,

C’est seulement très récemment, avec l’arrivée de plusieurs immigrés russes au Canada, qu’on commence à connaître quelques plats de leur tradition culinaire. C’est une cuisine très riche et pleine de saveur, qui tire sa variété de l’immensité du pays ainsi que de la mosaïque culturelle qui le compose. Cette cuisine est d’autant plus intéressante pour nous qui sommes confrontés à un climat souvent aussi rigoureux que celui qui prévaut en Russie.

C’est pourquoi je vous propose cette semaine une soupe de poisson appelée « oukha », qui est un terme utilisé en russe comme synonyme de « bouillon de poisson ». Autrefois, cette soupe était presque sur toutes les tables le vendredi, car le rite orthodoxe russe, comme le catholique, interdit la consommation de viande en cette journée.

On utilise de préférence un poisson gras, tel que l’esturgeon, le saumon ou la morue, mais tout autre espèce est acceptée. Par conséquent, on décline ce plat de plusieurs façons différentes. Outre le poisson, les autres ingrédients indispensables sont les pommes de terre et l’aneth. C’est une recette simple et rapide, qui de plus est « très santé »: des qualités toujours appréciées dans nos vies trépidantes.

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 23 févier 2013

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

1 commentaire à “La soupe russe « oukha »”

février 28, 2013 à 11:01 , zara dit:

bonjour,tres bonne soupe et a la portee de tout le monde.tres interessant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *