L’arme secrète des Hobbits: La vitamine D

27 janvier, 2014

Les Hobbits, ces petits personnages de l’univers de J.R.R. Tolkien, héros du Seigneur des Anneaux et de Bilbo le Hobbit, paraissent bien frêles en comparaison aux créatures maléfiques qu’ils doivent affronter.

Et pourtant, ils finissent toujours par gagner. Quel est leur secret ?

Des scientifiques de l’Imperial College de Londres se sont penchés sur le problème et ont publié leurs résultats dans le Medical Journal of Australia.

Leur conclusion est que les Hobbits doivent leur succès à leur alimentation équilibrée et à leur goût pour la lumière. Par contre, leurs méchants adversaires, qui vivent la plupart du temps dans la noirceur, pâtiraient de défaillances physiques attribuables à une forte carence en vitamine D!

En effet, le soleil permet à notre peau de synthétiser la vitamine D, essentielle pour l’absorption du calcium, mais qui jouerait aussi un rôle important dans la prévention du diabète et d’autres maladies. En hiver, sous nos latitudes, le soleil est bas et on s’y expose peu en raison du froid.

Il faut donc se procurer la vitamine D par l’alimentation, en consommant des poissons gras (saumon, thon, sardine) et des aliments enrichis comme les céréales à déjeuner, le lait et ses substituts (boissons d’amandes, de riz, etc.).

Les menus intelligents de SOSCuisine assurent des apports en vitamine D importants, atteignant les 10 microgrammes (400 UI) par jour.

 

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

2 commentaires à “L’arme secrète des Hobbits: La vitamine D”

janvier 31, 2014 à 1:07 , Anmarie dit:

Pâtisseraient ou pâtiraient ?? ;))
Ce n’est pas exact : Nous sommes tous carencés en vit. D l’hiver sous nos latitudes même avec une alimentation dites « enrichie ».

Cinzia Cuneo

février 01, 2014 à 4:13 , Cinzia dit:

Bonjour Anmarie,
Merci de nous signaler l’erreur de français, que j’ai corrigé dans l’article.

En ce qui concerne votre commentaire sur la vitamine D, vous avez raison. L’apport nutritionnel recommandé par Santé Canada pour la Vitamine D a été augmenté à 15 microgrammes (600 unités internationales) par jour, suite à la publication en 2010 du rapport de l’Institute Of Medicine (IOM) des États-Unis sur les besoins en vitamine D et Calcium. Or, il est très difficile d’assurer cet apport par la seule alimentation, car seulement certains poissons gras et aliments enrichis contiennent de la Vitamine D en quantité substantielle. Les menus intelligents de SOSCuisine assurent des apports très importants, de l’ordre des 10 microgrammes (400 UI) par jour. Il est donc recommandé, en hiver et sous nos latitudes, d’avoir recours à des suppléments.

En complément d’information, Ostéoporose Canada recommande un apport plus élevé de Vitamine D pour les personnes de plus de 50 ans, soit au moins 20 microgrammes (800 UI) par jour. Quant au Calcium, l’apport nutritionnel recommandé a été réduit en 2010: Santé Canada et Ostéoporose Canada recommandent maintenant 1200 miligrammes par jour pour les femmes de plus de 50 ans. Il est tout à fait possible d’assurer par l’alimentation cet apport en Calcium. C’est notamment ce que font les menus SOSCuisine.com pour l’ostéoporose.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire cet article de la revue Protégez-vous:
http://www.protegez-vous.ca/vitamine-d-2011/apports-recommandes-sante-canada-trop-bas-582352.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *