Le «Cuy», un délice culinaire

21 mars, 2013 ,

Le plus grand choc culturel lors de mon voyage en Équateur et au Pérou a été de voir des cochons d’Inde sur des broches, en train de griller sur le feu. Personnellement, je n’ai pas eu le courage d’y goûter, même s’il s’agit d’un plat typique et populaire dans la région des Andes.

Le cuy (c’est le nom donné au cochon d’Inde dans cette région) a été un symbole gastronomique depuis l’époque pré-Inca (avant le 13e siècle). Il était alors consommé uniquement par la noblesse ou utilisé lors de sacrifices religieux (en regardant ses entrailles on allait prédire l’avenir). Les colons espagnols ramenèrent le cuy en Europe, où commença l’élevage de l’animal.

Dès nos jours, le cochon d’Inde est élevé commercialement et constitue une partie importante de l’alimentation péruvienne. Au Pérou il fait partie du patrimoine national, et on lui a même consacré un jour férié au mois de Septembre.

Le cuy est intéressant du point de vue nutritionnel, avec une téneur élevée en protéines et en fer. Il est faible en gras, riche en omégas 3, en minéraux, et en vitamines.

Le cuy peut être préparé de différentes manières, dépendamment de la région. Au Pérou, il est habituellement servi avec du riz ou des pommes de terre, avec une sauce piquante. Il peut également être frit, avec du poivre et de la sauce roucou. Dans les villes d’Arequipa et de Cuzco, il est cuit au four.

Mangeriez-vous du cuy?!

 

Auteur

Emanuela Orsini
Emanuela Orsini, « Manu » pour les amis, est une jeune fille talentueuse qui partagera avec nous ses découvertes culinaires.

10 commentaires à “Le «Cuy», un délice culinaire”

27 mars, 2013 Alain dit:

Bonjour,

Ma femme étant Equatorienne, j’ai gouter a ce délicieux plat.
Le meilleure est celui cuisiné au feu de bois, éviter les restaurants à touriste ou la façon de le cuisiner ne sublime pas sa saveur.
Bien entendu, dans notre culture il y a au début un petit blocage concernant le « Cuy » mais passé ce moment et des le premier coup de fourchette donné c’est un véritabl délice.
Je vous conseille de le goter lors de votre prochain voyage en Equateur.

28 mars, 2013 Aude Gauthier-Martel dit:

J’ai fait un stage d’immersion en Équateur il y a une douzaine d’annnée et ma famille d’accueil en faisait l’élevage dans leur cour. C’est ABSOLUMENT DÉLICIEUX !!! Je le recommande à tout le monde et je suis d’accord avec vous, Alain. Un voyage en Équateur n’est pas complet si vous n’y goûtez pas !

28 mars, 2013 Brigitte dit:

Bonjour,

Oui, je n’hésiterais pas à essayer ce plat mais il faudrait que je sois en Équateur et que les gens qui me recommandent un endroit pour y gouter soit credible à tous les points de vue…Entre l’écureuil au tartare de Martin Picard (chef au pied de cochon), je choisis un animal vénéré et non un rat qui se promène dans ma cour…

28 mars, 2013 Marie dit:

Enfant, en Bretagne , un monsieur élevait des lapins et des cochons d’Inde
J’en ai mangé plusieurs fois, cela ressemble à la chair du lapin C’est très fin
Par contre beaucoup de petits os
Alors n’hésitez pas goutez c’est très bon

23 août, 2013 voyage equateur dit:

Le Cuy fait en effet partie des plats favoris en Equateur. D’ailleurs, comme tu le dis, il est très riche en termes d’apports nutritionnels. Ce célèbre mets fait partie des incontournables pour tout voyage en Equateur. Après, c’est une question de goût. On aime ou on n’aime pas, selon les convictions de chacun.

23 novembre, 2017 Frédéric dit:

Je recherche désespérément une recette détaillée (quantité des produits, méthode de préparation, cuisson, épices…) qui peut m’aider??? Merci à tous, je salive déjà.

Cinzia Cuneo
24 novembre, 2017 Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Frédéric,
Si vous écrivez « cuy recipes » sur Google, vous allez trouver réponse à votre question.

16 août, 2021 Julie dit:

Quelqu’un sait où on peut en trouver au Québec?

Cinzia Cuneo
17 août, 2021 Cinzia Cuneo dit:

Bonjout Julie,
Je vous invite à poser la question à des restaurants péruviens.

22 février, 2022 Alex dit:

Hello, je me demandais s’il y avait des élevages en France afin de pouvoir acheter de la viande. Cordialement.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des témoins (cookies) pour offrir la meilleure expérience utilisateur et assurer une bonne performance, la communication avec les réseaux sociaux ou l'affichage de publicités. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation des témoins conformément à notre politique de confidentialité.

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.