Le marché public de la Nouvelle- France

29 août, 2009

Je vous propose aujourd’hui un voyage au coeur de l’histoire. En fait, je vous invite à aller flâner dans le Vieux Montréal, sur la place Royale et aux abords du Musée Pointe-à-Caillère, à l’emplacement même du premier marché public de Montréal, qui y avait cours vers 1750.

Pendant tout ce week-end, vous pourrez y dénicher des produits et des denrées caractéristiques du 18e siècle: des galettes de sarrasin, des fromages, des saucisses, des confitures et gelées de fruits sauvages, des produits de l’érable, du cidre, de l’hydromel ou de la bière d’épinette.

À l’epoque, le marché avait lieu deux fois par semaine. Aussi, comme la place du marché constituait la principale place publique de la ville, c’est là que le huissier faisait lecture des ordonnances, et qu’une foule variée et colorée se côtoyait pour vendre et acheter, tout en échangeant nouvelles et potins…

Dans un souci de respect des faits historiques, les producteurs agricoles, tout comme les artisans, musiciens et animateurs, revêtent aujourd’hui des costumes et présentent des animations qui rappellent l’ambiance du 18e siècle. Organisé par l’Union de producteurs agricoles avec l’aide du Musée Pointe-à-Caillère, cet événement annuel en est à sa seizième édition.

Bonne balade!

Marc-Antoine Zouéki - Pointe-à-Callière

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 29 août 2009.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *