Le marketing des légumes moches

22 juillet, 2014 , ,

Des tonnes de fruits et légumes sont jetés chaque année parce qu’ils ne correspondent pas aux standards exigés par les distributeurs (et les consommateurs). Au mieux, ces produits imparfaits sont destinés à la transformation ou aux animaux, au pire, à la poubelle. Or, ils sont tout aussi bons que les beaux. La solution à un tel gaspillage n’est pas simple.

En France, plusieurs bannières vendent au rabais les fruits et légumes imparfaits. Parmi ces bannières, la chaîne Intermarché a accompagné le tout par une campagne humoristique et percutante sur Internet, qui est devenue virale et a même remporté un prix de publicité.

Pendant un essai de deux jours, un Intermarché de Provins, à une heure au sud-est de Paris, a offert des pommes, des oranges et des carottes « moches » dans un endroit séparé et bien identifié, avec un prix 30% moins cher. On y trouvait aussi des soupes de carottes moches et du jus d’oranges moches. Le succès est allé au-delà des attentes.

Dans les pays occidentaux, en moyenne, on estime qu’entre le 20% et 50% des déchets de l’industrie alimentaire sont des aliments propres à la consommation, parmi eux, surtout des fruits et des légumes. Au Québec, chaque personne jette chaque année 183 kilos de nourriture, alors qu’en Europe, c’est 179 kilos.

SOSCuisine/autopromo_healthy_fr

Chez nous, les grandes bannières ont des initiatives concernant les produits invendus et non les produits de catégories inférieures (imparfaits ou « moches »). Pensez-vous qu’ils devraient s’inspirer des initiatives françaises?

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

3 commentaires à “Le marketing des légumes moches”

juillet 23, 2014 à 1:31 , Julia (Les Cookines) dit:

S’inspirer de ces initiatives est important oui! Malheureusement elles sont encore beaucoup trop rares … En France le gaspillage reste un vrai fléau !

juillet 24, 2014 à 8:26 , Renée (Canada) dit:

Je serais la première à acheter ces fruits et légumes moches si ça existait ici.

juillet 24, 2014 à 9:28 , Huguette H. Comtois dit:

Poser la question est y répondre!
Tant de personnes souffre de la faim!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *