Le miso, art et tradition

27 octobre, 2012

Le miso est une pâte fermentée obtenue à partir de haricots de soja, de sel de mer, avec ou sans l’ajout d’une céréale (riz, orge ou sarrasin). Aliment incontournable de la cuisine japonaise, le miso est connu en Chine depuis près de 2 500 ans sous le nom de « chiang ». Il aurait été introduit au Japon au 7ème siècle par un moine bouddhiste. Au siècle suivant, la cour impériale du Japon possédait déjà un ministère chargé de la sécurité alimentaire dans laquelle le miso avait une place importante!

La fabrication du miso relève d’un art complexe qu’on pourrait comparer à celui du fromage ou du vin. Le miso contient normalement tous les acides aminés essentiels, il est riche en vitamines du complexe B et, en version non pasteurisée, est riche en lactobacilles et en enzymes alimentaires. Ainsi, il peut être considéré comme un aliment à part entière.

On s’en sert surtout pour faire des soupes, en le diluant dans un bouillon, comme condiment dans une marinade, ou encore comme sauce pour donner de la saveur aux plats de légumes ou de tofu.

Essayez quelquesunes de nos recettes qui utilisent le miso:


Publié originalement dans le Journal de Montréal le 27 octobre 2012.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *