Le romarin, parfum de Provence

5 juin, 2010

Comme les autres plantes aromatiques, le romarin possède avant tout des vertus médicinales, découvertes au fil des siècles. Si les Égyptiens plaçaient des rameaux de romarin dans la tombe des pharaons afin de fortifier leur âme, les Grecs l’utilisaient pour renforcer la mémoire et stimuler l’intellect. Des nos jours, on utilise le romarin dans l’industrie cosmétique, dans l’herboristerie et dans l’industrie alimentaire.

Le romarin est un arbrisseau vivace, qui pousse à l’état sauvage sur les sols calcaires, jusqu’à 1 500 mètres d’altitude. Originaire du bassin méditérranéen, le romarin est cultivé dans les régions au climat tempéré et aux hivers doux. Reconnaissable à son odeur d’encens camphré, le romarin porte tout justement son nom de « rose marine », comme le veut son origine latine (rosmarinus).

Le romarin relève les mets salés en leur apportant une touche provençale. Avec le thym, la marjolaine, l’origan, l’estragon et d’autres herbes aromatiques, le romarin fait d’ailleur partie du bouquet appelé « herbes de Provence ». N’hésitez pas à ajouter du romarin à vos desserts à base de fruits ou à infuser vos crèmes glacées. Dans la tradition gastronomique provençale, il entre dans la préparation de sablés aux agrumes.

Essayez notre recette de Lapin au romarin

lapin

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 5 juin 2010.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *