Le témoignage touchant de Carole-Anne, qui a retrouvé le goût de cuisiner

28 novembre, 2013 ,

« (…) Après une année passée en chirurgie et en traitement, la nourriture goûtait le carton et j’ai attendu quelques mois que mon sens du goûter revienne. Également, pendant toute cette période où tout goûtait le carton, je ne cuisinais pas. Je n’avais pas l’énergie d’aller faire mon épicerie ni de cuisiner. (…) Donc mon entourage m’a préparé de petits plats de 1 ou 2 portions que je réchauffais, ou encore, je m’approvisionnais de repas-maison préparés à l’Intermarché du quartier. Les traitements, les médicaments, le goût de carton et les mauvais messages de mes papilles à mon cerveau me faisaient grignoter tout le temps pour apaiser l’espèce de malaise dans mon estomac. (…) Je grignotais tout le temps (genre aux 30 minutes) pour me défaire du malaise sans y parvenir. Au moins je n’avais pas de nausées. J’ai pris 20 livres.

Puis en janvier, j’avais enfin plus d’énergie et le goût de cuisiner, mais je ne savais pas quoi manger. Je n’avais pas assez d’énergie cependant pour composer mes menus. Avec ma nutritionniste, on a évalué les corrections de base à apporter à mon alimentation et avons mis en place ce qu’il fallait faire pour incorporer la cuisine dans ma nouvelle routine et perdre du poids tout doucement sans faire d’hypoglycémie, tout en ayant suffisamment d’énergie et en mangeant au bon moment pour continuer l’entrainement physique. Puis j’ai cherché ‘’menus hebdomadaires’’ dans les moteurs de recherche sur l’Internet. J’ai trouvé SOS Cuisine et ai été emballée par les menus 7 jours, 3 repas et 2 collations par jour. Ma nutritionniste vous connaissait et trouvait le tout équilibré et adapté à mes besoins. Elle ne pensait pas que je m’astreindrais à cuisiner si souvent cependant. Pourtant, cela me plaisait et me remplissait de satisfaction et de fierté de si bien cuisiner et si bien manger. Sans compter qu’en jetant un coup d’oeil sur les autres paniers à l’épicerie, je voyais bien que mon chariot rempli de super bons aliments colorés était criant de santé. J’en étais très fière. Cela comptait.
(…)
Les menus adaptés, style méditerranéen. La liste d’épicerie composée avec les circulaires, par commerçant et stratégie d’économie. Les recettes pas compliquées. Surtout pour les menus déjà préparés sans que j’aie à me casser la tête pour les équilibrer – on le fait pour moi… FACILE.


Carole-Anne (à droite) avec sa cousine Suzanne, Août 2012. Carole-Anne porte une perruque pendant sa période de chimio.
Photo publiée avec la permission de la Fondation du cancer du sein du Québec

(…)
J’ai perdu le poids de trop. Je me trouve belle. J’éprouve une sensation de satiété donc je ne pense pas constamment à manger… mes besoins sont comblés. J’ai de l’énergie, beaucoup. Et suffisamment pour m’entrainer régulièrement. (…) Résultats atteints, lentement et sûrement. C’est une nouvelle façon de manger, un nouveau mode de vie. Pas un régime comme tel, mais une façon de manger et de cuisiner qu’on a intégrée à ma routine.
(…)
Je parle de votre site à tous ceux que je connais. J’aime que les aliments que je consomme se transforment en une énergie légère rapidement disponible dans mon système. J’aime aussi qu’après un repas, je ressens la sensation de satiété sans me sentir alourdie par la digestion et que la sensation de satiété demeure grâce aux collations. Donc, le niveau d’énergie est constamment maintenu sans alourdir. C’est l’idéal. »

Carole-Anne R. (Menu maigrir)


Carole-Anne (à gauche), avec sa maman, Août 2013. Ses cheveux repoussent.

 

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

2 commentaires à “Le témoignage touchant de Carole-Anne, qui a retrouvé le goût de cuisiner”

août 22, 2014 à 10:02 , Lassalle dit:

Bonjour,
Je m’étonne que vous préconisiez la cuisson au micro-ondes qui rassasie mais ne nourrit pas(les aliments sont vidés de leur substances par éclatement des molécules d’eau, de plus il y a production de radicaux libres).
Je vous remercie de me répondre et de corriger mes connaissances si elles ne sont pas exactes.

Cinzia Cuneo

août 22, 2014 à 5:30 , Cinzia dit:

Bonjour,
Toute cuisson va dénaturer les molécules des éléments. Mais rien ne porte à croire que la cuisson au micro-ondes crée de nouvelles molécules cancérigènes. Au contraire, c’est une bonne méthode de cuisson, surtout pour les légumes, car elle permet de conserver le plus d’éléments nutritifs. Votre commentaire dérive peut-être de la mise en garde contre l’utilisation de contenants de plastique inappropriés. Dans ce cas, les substances chimiques contenues dans ces contenants peuvent être libérées et s’infiltrer dans la nourriture. La solution: Choisir des contenants conçus pour le four à micro-ondes, ou des contenants en verre ou en céramique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *