L’alimentation intuitive, manger sans se casser la tête

27 juillet, 2016

Quand il est question de perte de poids, les Canadiens dépensent beaucoup. En 2014, c’est 6,09 milliards de dollars américains qui ont été dépensés dans l’industrie de l’amaigrissement et on évalue que ce marché devrait atteindre 8,33 milliards de dollars américains en 2019. Avec cette faramineuse somme d’argent dépensée, on pourrait s’attendre à ce que les gens soient plus minces. Malheureusement, les statistiques sont bien mauvaises…

SOSCuisine: Menus pour maigrir
Affichant un taux d’échec allant de 85 à 95 % au terme de cinq ans, les régimes sont loin d’être efficaces. Plusieurs personnes qui suivent des diètes reprennent même plus que le poids perdu au départ. Tout porte à croire que c’est le portefeuille des gens qui a fondu et que les kilos en trop sont encore là. Plutôt déprimant. En fait, l’industrie de l’amaigrissement est la seule qui vit de ses échecs, car les miracles se font encore attendre…

En plus de coûter cher aux Canadiens, les régimes comportent des risques pour la santé psychologique et physique. En voici plusieurs :

  • Effet « yo-yo » des régimes drastiques
  • Fonte musculaire et perte d’eau
  • Diminution du métabolisme de base
  • Déshydratation
  • Hypotension
  • Troubles de la digestion (constipation, diarrhée)
  • Perturbation hormonale
  • Perte de cheveux
  • Crampes musculaires
  • Carences nutritionnelles en protéines, en lipides, en calories et en certaines vitamines et minéraux comme le fer et le calcium
  • Anémie ou ostéoporose
  • Déséquilibre électrolytique, arythmie et arrêt cardiaque
  • Regain de poids associé aux tentatives répétées de régimes
  • Développement d’une relation malsaine avec la nourriture et avec le corps
  • Perte de contact avec les signaux de faim et de satiété
  • Fatigue
  • Mal de tête
  • Difficulté de concentration et diminution de la productivité
  • Diminution de l’estime de soi
  • Insatisfaction corporelle
  • Sentiment d’échec et de culpabilité
  • Préoccupation excessive à l’égard du poids
  • Développement de troubles alimentaires (anorexie, boulimie, hyperphagie, orthorexie, etc.).* Ces risques dépendent de la durée du régime, de la méthode choisie et de la sévérité de la restriction calorique.

ADIEU RÉGIME

Qui a dit qu’il fallait souffrir pour être belle ? L’alimentation intuitive est une approche positive qui préconise l’écoute des signaux de faim et de satiété pour réguler sa prise alimentaire. Avec cette approche, on mange ce que l’on aime lorsqu’on a faim, on s’hydrate suffisamment pour répondre à sa soif et on prend le temps de savourer pour apprendre à ressentir et respecter sa satiété. Résultat ?
Pas de privation, donc moins d’excès! Les gens qui mangent ce dont ils ont envie lorsqu’ils ont faim sont satisfaits et ont donc moins de rages que ceux qui se restreignent ou tentent de le faire.

Simpliste comme approche ? En voici les grandes lignes, établies par les nutritionnistes Evelyne Tribole et Elyse Resch et traduites par Karine Gravel Dt.p.:

Pages : 1 2 3 4 Page suivante

The following two tabs change content below.

Auteur

Marjolaine Mercier

Marjolaine détient baccalauréat en nutrition (Université Laval), un certificat en psychologie (UQAM) ainsi qu’une formation en Gestalt-thérapie (IQGT). Elle complète actuellement un certificat sur l’alimentation végétale (Cornell University). Elle est la fondatrice des Cliniques M Nutrition sur la Rive-Sud de Montréal en plus d’être co-auteur du livre ‘Ménager la chèvre et manger le chou » (mars 2018). En consultation individuelle comme en conférence, son dynamisme saura vous motiver!

Marjolaine Mercier

Derniers articles par Marjolaine Mercier (voir tout)

2 commentaires à “L’alimentation intuitive, manger sans se casser la tête”

septembre 25, 2017 à 12:37 , Francine Lemelin Robichaud dit:

Bonjour
J’aimerais savoir si vous donnez ce cours : alimentation intituitive à Lévis? Cest ma fille (Isabelle Robichaud) qui m’a parlé de de ce cours qu’elle a suivi a Cap Rouge!
J’attends votre réponse! Merci!

Cinzia Cuneo

septembre 26, 2017 à 8:51 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Francine, nous ne donnons pas de cours, mais si vous ne voulez pas vous casser la tête à savoir quoi manger, abonnez-vous à nos menus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *