Manger coûtera encore plus cher en 2015

6 février, 2015

En raison de la chute récente du dollar canadien, la facture d’épicerie va grimper encore plus que prévu cette année. Selon une mise-à-jour publiée mardi par l’Université de Guelph en Ontario, le prix de certains produits importés, comme les légumes, pourrait subir une hausse jusqu’à 7,5%. L’institution a ainsi révisé les prévisions des prix alimentaires qu’elle avait publiés en décembre, avant le repli du huard (depuis le début de décembre notre devise a perdu 9 cents par rapport au dollar américain).

À la fin de décembre, ils annonçaient une hausse moyenne entre 0,3% à 2,6% et maintenant plutôt entre 0,7% et 3%. Mais la situation pourrait encore empirer si le huard devait glisser davantage.

evaluateur prix epicerie

Produits touchés

Ce sont les fruits, les noix et les légumes qui subiront les plus fortes augmentations de prix. En plus du taux d’échange défavorable, beaucoup de problèmes liés aux changements climatiques sont aussi en cause.

Comment se défendre

Encore une fois, j’ai été approchée par plusieurs journalistes pour commenter la nouvelle en tant qu’experte en planification d’achats alimentaires. Mardi matin j’ai été invitée à l’émission télé de Mario Dumont à LCN. Et dans l’après-midi j’étais sur le plateau de l’émission « À la une » de la chaine Argent.

Mes conseils : Se faire un menu en fonction des aubaines; éviter les gaspillages et CUISINER. C’est-à-dire : la formule de SOSCuisine.com!

autopromo_plus_fr

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *