Le microbiome d’un joueur de hockey

13 décembre, 2016 , , ,

Si vous pouviez voir tous les organismes qui composent votre microbiome, la première chose que vous verriez, c’est qu’il en existe un nombre qui se compte en trillions. Les chercheurs me laissent toujours sans voix, ils estiment que l’on transporte en nous pas moins de 5 livres de bactéries! Et nous réalisons que ces bactéries peuvent faire beaucoup pour nous. Elles peuvent enseigner et contrôler notre système immunitaire, elles peuvent créer l’importante vitamine K ou l’acide folique, elles peuvent décomposer des aliments difficiles à digérer, et peuvent même s’adresser à notre cerveau. Alors en quoi est-ce important lorsque l’on est un athlète du hockey ? Pour commencer, un système immunitaire solide peut aider ou briser votre saison (une population microbienne saine en vous = un système immunitaire renforcé). Bien évidemment, cela aide aussi à profiter au maximum des nutriments présents dans les aliments que vous mangez afin d’alimenter vos muscles et être plus efficace.

Vous devriez imaginer les micro-organismes comme une équipe – en fait, comme votre équipe ! Pour qu’ils soient sains et motivés, vous pouvez faire ces quelques choses :

#1. Optimisez l’environnement de votre microbiome

Être exposé aux animaux (les recherches ont surtout été menées sur les chiens) pourrait aider à augmenter la variété de votre microbiome. La variété est positive! Le stress de l’école, du hockey, ou à la maison peut affecter votre microbiome, pensez à inclure des techniques de relaxation dans la journée (comme des exercices de visualisation, du yoga pour joueurs de hockey ou être conscient de manger lentement pour apprécier vos repas). Plus important encore, soyez prudent concernant votre exposition aux mauvaises bactéries. Est-ce que l’un des joueurs de votre équipe est malade, ou (pire encore) vient à l’entraînement en étant malade? Vous devriez vous assurer de bien vous laver les mains et votre entraîneur devrait recommander aux joueurs malades de s’asseoir à l’écart. Un seul mauvais microbe peut infecter votre microbiome et même vous mener à prendre des antibiotiques. Il est connu que les effets d’un traitement antibiotique peuvent être dévastateurs sur votre flore intestinale et peuvent durer pendant toute la saison de hockey.         

#2. Mangez de manière à maintenir votre microbiome en forme

Un jour d’entraînement, 3 ou 4 heures avant l’entraînement, est un excellent moment pour entraîner votre petite équipe de bactéries. Vous pouvez manger des produits céréaliers et légumes riches en fibres. Choisissez des aliments de cette liste, et vous serez au passage ravi d’apprendre qu’ils apporteront le bon type d’énergie à vos muscles, celle dont un joueur de sport très intense a besoin pour être performant sur la glace !

#3. Faites des expériences en ajoutant des joueurs à votre équipe

Vous disposez déjà d’une grande équipe microbiotique, mais y ajouter des « joueurs » pourrait vous aider pendant la saison de hockey. Ce domaine est vraiment expérimental, il est préférable de contacter un nutritionniste du sport afin de faire les meilleurs choix pour vous. Voici quelques manières d’apporter des microbes à votre équipe :

  • Consommer des produits laitiers riches en probiotiques
  • Consommer des aliments fermentés non pasteurisés tels que le tempeh, le miso ou la choucroute
  • Prendre un complément probiotique (surtout pendant et après un traitement antibiotique). Les compléments ne sont cependant jamais à prendre à la légère. Assurez-vous de comprendre les différents produits qui vous sont proposés et n’en prenez pas pour la première fois le jour d’un match !

Recevez plus de conseils de Pearle en souscrivant à l’infolettre mensuelle et dans le livre L’Avantage nutrition pour performer au hockey!

L'avantage nutrition pour performer au hockey

The following two tabs change content below.

Auteur

Pearle Nerenberg

Pearle Nerenberg, M. Sc., Dt. P. est l’autorité canadienne en matière de nutrition pour le hockey sur glace, le sport national du Canada. Elle est l’auteure du livre « L’Avantage Nutrition pour performer au hockey ». Elle a co-fondé et préside le « Réseau de la nutrition pour le hockey », un organisme international sans but lucratif voué à mettre les hockeyeurs en contact avec les meilleurs nutritionnistes spécialisés en hockey.

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *