Oeufs et cholestérol, quel est le verdict ?

13 novembre, 2022 , ,

Nous avons besoin de cholestérol pour fonctionner. Le corps fabrique la plus grande partie du cholestérol dont il a besoin, et le reste provient des aliments. Les œufs ont une teneur élevée en cholestérol alimentaire et contribuent à environ 25% de l’apport en cholestérol aux Etats-Unis. Un gros œuf contient environ 186 mg de cholestérol. On retrouve aussi le cholestérol alimentaire dans les fruits de mer, le poisson, le bœuf, le porc, le poulet et les produits laitiers, bref dans les aliments de source animale.

Les évidences provenant d’études observationnelles ne supportent pas de lien significatif entre l’apport en cholestérol alimentaire et le risque de maladie cardiovasculaires (MCV). Les résultats divergents des études peuvent être attribués au fait qu’il est difficile de distinguer les effets du cholestérol seul versus ceux de patterns alimentaires riches en cholestérol ou en gras saturés, par exemple des œufs consommés avec des saucisses ou du bacon. Les données des études d’intervention montrent quant à elles un effet modeste de la consommation de cholestérol alimentaire sur les facteurs de risque de MCV et les concentrations de cholestérol LDL. De façon générale, les preuves disponibles indiquent que le remplacement des gras saturées par des gras insaturés devrait produire des réductions plus importantes des concentrations de cholestérol LDL que la réduction du cholestérol alimentaire seul. Ainsi, il est plus important de tenter de réduire sa consommation de gras saturés plutôt que de se préoccuper de sa consommation d’œufs.

Sachant par expérience que les gens veulent vraiment une réponse précise à la question : «Combien d’œufs puis-je manger?», voici la réponse la plus précise que j’ai trouvée, concernant oeufs et cholestérol, provenant du plus récent rapport de l’American Heart Association:

  • Compte tenu de la teneur relativement élevée en cholestérol des jaunes d’œufs, il demeure conseillé de limiter les apports à un œuf entier par jour (sept par semaine). Les patients atteints de dyslipidémie, surtout ceux qui sont aussi atteints de diabète de type 2 ou à risque d’insuffisance cardiaque, devraient particulièrement limiter leur consommation d’œufs et d’autres aliments riches en cholestérol.
  • Les personnes lacto-ovo-végétariennes, puisqu’elles ne consomment pas d’autres aliments de source animale contenant du cholestérol, peuvent inclure une plus grande quantité d’œufs dans leur alimentation.
  • Pour les personnes âgées avec un bilan lipidique normal, compte tenu des avantages nutritionnels et de la commodité des œufs, la consommation de jusqu’à 2 œufs par jour est acceptable dans le cadre d’une alimentation saine pour la santé du cœur.

Conclusion

Au lieu de vous préoccuper des oeufs et cholestérol, assurez-vous de réduire votre consommation de gras saturés. SOSCuisine offre des menus pour la santé cardiovasculaire basés sur la diète Méditerranéenne, qui est reconnue depuis longtemps pour ses effets protecteurs contre les MCV.

Références

  1. Carson et coll. (2020) Dietary cholesterol and cardiovascular risk: a science advisory from the American Heart Association. Circulation;141:e39–e53.

Auteur

Kathryn Adel
Kathryn possède des baccalauréats en kinésiologie et en nutrition et une maîtrise en nutrition sportive. Elle est membre de l’ODNQ et de l’Academy of Nutrition and Dietetics. Athlète de demi-fond, elle a couru pour l’équipe Montréal-Olympique et le Rouge et Or. Kathryn se spécialise en nutrition sportive, perte de poids, diabète, santé cardiovasculaire et gastro-intestinale. Kathryn possède beaucoup d'expérience avec l'approche FODMAP et a complété la certification de l'université Monash.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des témoins (cookies) pour offrir la meilleure expérience utilisateur et assurer une bonne performance, la communication avec les réseaux sociaux ou l'affichage de publicités. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation des témoins conformément à notre politique de confidentialité.

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.