SII : Quels risques prendriez-vous pour un remède?

1 avril, 2015 , , ,

Un risque pas ordinaire

La dernière partie du questionnaire a mis au point un outil appelé pari standard (Standard Gamble) qui demande aux patients de choisir entre différents pourcentages de risque de mort et de chances de guérison en ce qui concerne leur maladie ou affection. Dans le cadre de cette étude, les chercheurs ont obtenu le point de vue des participants relativement à un médicament hypothétique qui éliminerait tous leurs symptômes du SII sans qu’ils aient à prendre d’autres médicaments contre le SII. Les participants ont affirmé qu’ils accepteraient un risque médian de 1 % d’une mort immédiate en retour pour une probabilité de 99 % d’une guérison totale. Le niveau médian de risque que les patients étaient prêts à prendre était le même pour tous les sous-types tels que le SII-constipation et le SII-diarrhée.

Les facteurs comme l’âge, le sexe, le comportement général par rapport à la prise de risques, la durée des symptômes du SII, la prise actuelle de médicaments et les effets secondaires connus à la prise de médicaments antécédents ne semblaient pas influer sur la disposition des participants à tout risquer pour la possibilité d’éliminer leurs symptômes du SII. Les auteurs de l’étude ont souligné : «Ce désir remarquable de risquer une mort soudaine illustre à quel point le fardeau des symptômes du SII compromet la qualité de vie des patients.»

Bien sûr, en réalité il n’existe aucun remède parfait et aucune solution magique aux maladies chroniques. Si vous ou des personnes qui vous sont chères êtes touchés par le SII, ne perdez pas espoir et n’abandonnez pas la recherche pour un médicament efficace. De nombreuses recherches se poursuivent dans ce domaine et les médecins introduisent régulièrement des traitements nouveaux ou améliorés.

Environ 40 % des personnes aux prises avec le SII ne cherchent pas à obtenir des soins médicaux. Cela signifie qu’elles vivent avec des symptômes continus, perturbateurs et possiblement douloureux sans bénéficier des traitements disponibles. Si vous croyez que vous pourriez être atteint du SII ou si vous avez reçu un diagnostic il y a plusieurs années sans poursuivre un traitement, consultez votre fournisseur de soins de santé. Il existe toute une variété de thérapies que de nombreux patients trouvent utiles.

Parmi celles-ci on compte les médicaments d’ordonnance et en vente libre, les modifications à l’alimentation et au mode de vie, le counseling psychologique et même les traitements de physiothérapie qui visent précisément à aider les personnes atteintes du SII.

Avril est le Mois de sensibilisation au syndrome de l’intestin irritable!

Source : SII Quels risques prendriez-vous pour un remède?Société canadienne de recherche intestinale, Bulletin Du coeur au ventre, numéro 185, 2013, p.5.

autopromo_low_fodmaps_fr

*Les FODMAP sont des glucides fermentescibles qui sont en partie responsables des symptômes chez les gens souffrant du syndrome de l’intestin irritable (SII). Pour plus d’info, lisez cet article.

Pages : 1 2

The following two tabs change content below.

Auteur

Gastrointestinal Society / Société gastrointestinale

En tant que chef de file canadien en matière de source d’information fiable et probante sur les maladies et troubles gastro-intestinaux et hépatiques, la Société gastro-intestinale (Société GI) est engagée à améliorer la vie des personnes atteintes de troubles gastro-intestinaux et hépatiques, en soutenant la recherche, en militant pour l’accessibilité aux soins de santé, et en faisant la promotion de la santé gastro-intestinale et du foie.

Gastrointestinal Society / Société gastrointestinale

Derniers articles par Gastrointestinal Society / Société gastrointestinale (voir tout)

5 commentaires à “SII : Quels risques prendriez-vous pour un remède?”

avril 03, 2015à9:22 , Dominique meunier dit:

Bonjour,
Merci pour votre site et toutes vos recettes. C’est vraiment très bien fait.
Juste un commentaire : il serait plus juste pour les auteurs d’articles scientifiques et plus InteressAnt pour les lecteurs que vous citiez directement la source de vos articles (en plus de la référence au magazine si c’est pour la pub), ainsi, le lecteur intéressé pourrait aller directement sur le site de l’article en question, les autres verraient au moins le nom des auteurs.
Merci

Cinzia Cuneo

avril 03, 2015à6:07 , Cinzia dit:

Bonjour Dominique,
Nous citons toujours la source scientifique dans nos propres articles. Dans ce cet article-ci, qui a paru dans la revue « Du Coeur au Ventre » de notre partenaire, la Société gastro-intestinale, il devrait y avoir une « foot-note » qui a probablement été perdue à l’impression. En tout cas, voici le lien à l’article: http://www.nature.com/ajg/journal/v107/n6/abs/ajg2011485a.html

avril 10, 2015à9:08 , Johannais dit:

La première règle concernant l’alimentation serait l’eau que l’on dit « potable » mais en réalité, elle est non-potable. C’est de l’eau de piscine…chlore et déchets et minéraux inorganiques.

Je ne comprends pas que vous ne parliez de la première chose importante dans l’alimentation comme l’eau et le lait.

Réveillez-vous!

avril 21, 2018à8:26 , Denise dit:

Merci de transmettre l’importance d’une saine alimentation et de renseigner que c’est une base que chacun de nous devrions maitriser pour vivre en santé.

Ça fait 10 ans que j’ai une toux chronique. J’ai passé tous les tests possible. Dernièrement un endoscopie et colonoscopie. Tout est normal sauf une hernie hiatal. Probablement le reflux gastrique est la cause. Est il possible de me soigner par l’alimentation sans avoir à prendre du dexilant pour la vie? J’aime pas l’idée de prendre ce médicament qui ne guérie rien.

Merci de me donner votre avis

Cinzia Cuneo

avril 25, 2018à2:18 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Denise,
Effectivement une alimentation adaptée pourrait vous aider. Je vous invite à essayer nos menus contre le reflux, qui sont aussi appropriés en cas d’hernie hiatale https://www.soscuisine.com/menus/reflux-gastro-rgo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des témoins (cookies) pour offrir la meilleure expérience utilisateur et assurer une bonne performance, la communication avec les réseaux sociaux ou l'affichage de publicités. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation des témoins conformément à notre politique de confidentialité.

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.