Un sandwich à la durée de vie [quasi] illimitée?

26 août, 2011

Votre sandwich préféré pourrait bientôt vieillir des années dans votre sac. Des scientifiques de l’Université du Minnesota ont découvert les propriétés étonnantes du « bisin », produit par des bactéries non toxiques, produites naturellement et ne provoquant aucune allergie.

Ce composé aurait par contre un effet foudroyant pour les bactéries nocives, dont la salmonelle, le listeria ou la fameuse E. coli. Ainsi, produits laitiers, viandes, oeufs, sauces, plats cuisinés, etc., une fois enrichis en bisin, se conserveraient jusqu’à trois ans… Et ce, sans réfrigération!

Des aliments à la durée de vie quasi-illimitée vont-ils faire disparaitre notre gaspillage phénoménal de nourriture? À l’inverse, des repas composés de tels produits vont-ils demeurer alléchants? Le débat s’annonce d’ores et déjà passionnant et animé.

Et vous, qu’en pensez-vous?

Auteur

Cinzia Cuneo
Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n'a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Aucun commentaire à “Un sandwich à la durée de vie [quasi] illimitée?”

31 août, 2011 Mystick dit:

le principle est correct pour éviter le gaspillage et aider les pays peu développés qui n’ont souvent pas de moyens de réfrigération.

par contre personnellement j’aurais peur d’en manger régulièrement en me disant que y’a pas d’études à long terme et que peut-être ça donne le cancer ou autre maladie.

1 septembre, 2011 spomari dit:

J’aime bien l’idée, parce que chez moi le pain se gaspille rapidement.
Mais a force d’en manger est-ce que l’effet de conservation va se transmettre dans le corps humain et qu’on pourrais se conserver ainsi plus longtemps??? allons savoir!!!

1 septembre, 2011 louisys dit:

Je trouve l’idée fort intéressante car en effet il y a tellement de gaspillage sur cette planette. Mais est-ce une idée farfelue… En tout cas, dans l’éventualitée ou ce produit est reconnu par les autoritées, je suis prête à l’intégrer dans ma vie.

Bien sur à condition de ne pas étirer ma vie éternellement. Ha, ha. Je ne cherche pas la fontaine de Jouvence.

4 septembre, 2011 tania dit:

Dans l’absolu c’est une bonne idée mais quel seront les effets à long termes sur l’organisme?

5 septembre, 2011 lunnette dit:

Vraiment, non merci ! On est déjà empoisonné avec des produits toxiques, alors pourquoi en faire plus ?

11 décembre, 2014 Antoinette dit:

C’est bien beau les économies,mais à quelle prix pour la santé…

Non,je n’en voudrais pas.Il n’y à rien de meilleurs que la vraie fraicheur. On a qu’a pensé au délicieux arôme d’une tomate qui vient d’être cueillie.

10 mars, 2015 maltais Andrée dit:

Je trouve que ce procédé pourrait etre interessant pour les pays plus pauvres ou meme en cas de catastrophes naturelles cela pourrait aider les premiers intervenants pour apporter cet aide aux gens touchés et démunis ….les inondations, tunamies , les tremblements de terre, ca peut arriver partout et n’importe quand…..les vivres en cas de catastrophes c’est un gros défis a organiser pour les gouvernements. Mais de la a l’intégrer au quotidien pour ma part…je ne crois pas j’aime trop la culture a sa base et le plus naturel possible sans trop de transformation et d’ajout additifs. ..et les recherches des effets secondaires ou négatifs n’ont pas été faites ou publiées alors difficile de statuer lorsque nous n’avons pas toutes les données. A suivre

Cinzia Cuneo
11 mars, 2015 Cinzia dit:

Merci Andrée de votre commentaire. Effectivement, ça pourrait être utile en cas de désastre.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des témoins (cookies) pour offrir la meilleure expérience utilisateur et assurer une bonne performance, la communication avec les réseaux sociaux ou l'affichage de publicités. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation des témoins conformément à notre politique de confidentialité.

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.