Vente aux enchères record pour 4 truffes : 230 000 euros

11 novembre, 2013

À chaque automne, pendant la saison des truffes, la ville d’Alba dans le nord-ouest de l’Italie présente une foire de la truffe qui attire les connaisseurs et fins gourmets du monde entier.

L’évènement le plus attendu est la « Vente aux enchères Internationale de la truffe blanche d’Alba », qui se tient habituellement le deuxième dimanche de Novembre dans le château médiéval « Castello di Grinzane Cavour ».

Seuls les truffes les plus grosses et de la meilleure qualité y sont alors vendues, et des soumissionnaires des plus importantes villes du monde y sont connectés via satellite.

Les onze spécimens de « tuber magnatum pico » (i.e. truffe blanche d’Alba) offerts à la vente d’hier ont atteint une somme record de 230 000 euros (environ 322 000 $). Il semblerait qu’une truffe pesant 350 g ait été achetée en cadeau pour le nouveau maire de New York Bill De Blasio.

Les 2 spécimens les plus fins, soit 2 truffes pesant ensemble 950 g, auraient été vendus pour 90 000 euros (environ 126 000 $) à une écrivaine chinoise célèbre mais préférant garder l’anonymat. Les profits de cette vente aux enchères sont versés à des œuvres de charité et diverses institutions.

Et en passant, à environ 95 euros par gramme, ces « bijoux » valent plus que deux fois le prix de l’or…!

Autre article pertinent:

 

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

2 commentaires à “Vente aux enchères record pour 4 truffes : 230 000 euros”

janvier 01, 2014 à 10:35 , Phil dit:

Des morilles, j’en ai trouvé chez-moi en pays de montagne à environ 1500 pieds d’altitude (500m). Il m’est arrivé aussi de trouver ce que je considère maintenant des truffes (vraies ou fausses). Bien que je connusse les champignons à titre de mycologue amateur, j’ignorais tout de la truffe, sauf le nom.
Je me souviens avoir pris dans les mains cet objet étrange, foncé comme du bois carbonisé. On aurait dit du charbon de bois. Je l’ai bien tâté, examiné. Puis je l’ai rejeté, convaincu que ce n’était sûrement pas un champignon. Je n’ai même pas pris la peine de le fendre pour voir l’intérieur. Ce champignon était plutôt dur. J’ai vendu ce domaine, depuis. Il s’agissait de la région de Saint-Sylvestre-de-Lotbinière au Québec.

juillet 03, 2014 à 5:27 , Alain dit:

C’est quand même des gros specimens, 350g pour une truffe c’est énorme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *