Aliments acidifiants: faut-il les éviter?

21 novembre, 2018 , ,

Une théorie avance que le mode d’alimentation moderne cause un surplus d’acidité dans le corps, ce qui, à son tour, causerait une panoplie de problèmes de santé et un surplus de poids… Cette théorie est basée sur l’hypothèse suivante: Certains aliments “acidifiants“ causeraient un déséquilibre dans le métabolisme. Le meilleur moyen de contrer cette acidité du corps serait de consommer plus d’aliments dit “alcalinisants“ et moins d’aliments dit “acidifiants“, afin de rétablir l’équilibre corporel.

Est-ce qu’il y a du vrai à tout ça? Je vous en parle ici…

Indice PRAL

L’indice PRAL (Potential Renal Acid Load) mesure la capacité (en mEq) d’un aliment donné à diminuer le pH, donc augmenter l’acidité de l’urine. Cet indice est utilisé par les adeptes de la diète alcalinisante pour établir quels aliments privilégier. Le but étant de diminuer l’acidité de l’urine pour préserver, entre autres, les os. En effet, un des mécanismes de régulation utilise le calcium qu’on retrouve dans les os.

Aliments acidifiants

Quels sont ces aliments qui augmenteraient l’acidité du corps? Les viandes et volailles, les produits céréaliers, les sucres raffinés, les produits laitiers, l’alcool, la caféine et les aliments transformés et ultra-transformés.

Aliments alcalinisants

Les aliments à privilégier sont les légumes et les fruits, ainsi que les noix, les graines et les légumineuses. Ceux-ci aideraient à maintenir le pH du corps dans la normale.

Or, le pH de l’urine ne reflète pas le pH sanguin, ou même le pH d’un organe particulier. L’urine sert, entre autres, à éliminer les minéraux qui seraient en trop grande quantité dans le corp, d’où une certaine flexibilité dans son pH. Le pH des autres systèmes est étroitement régulé. De plus, certains organes doivent avoir un pH différent des autres. Par exemple, l’estomac est très acide (pH ~2) alors que le petit intestin est plus neutre (pH ~7).

C’est donc faux de dire qu’on doit alcaliniser tout le corps! De plus, aucune étude n’a réussi à démontrer jusqu’à maintenant que de consommer ou éviter un groupe d’aliments permettait d’influencer son pH sanguin.

Aliments alcalins contre le cancer?

Certaines études in vitro ont démontré que les cellules cancéreuses se développent plus rapidement dans un environnement plus acide. Par contre, les résultats ne peuvent pas être extrapolés pour le corps humain.

Points intéressants à retenir

Malgré le fait que l’évidence scientifique ne démontre pas de fondement pour ce type d’alimentation, certains points sont tout de même intéressants et s’entrecroisent avec les recommandations nutritionnelles actuelles:

  • Augmenter sa consommation de légumes et fruits (pour leur teneur en fibres, micronutriments et phytonutriments)
  • Diminuer sa consommation de viande, sucres raffinés, alcool et aliments transformés et ultra-transformés

Références

  • Armidor, T. (Janvier 2018). Keeping Up with Fad Diets – Alkaline Diet. Today’s Dietitian. Tiré de http://viewer.zmags.com/publication/4d490022#/4d490022/5
  • Fenton, T. R., & Huang, T. (2016). Systematic review of the association between dietary acid load, alkaline water and cancer. BMJ open, 6(6), e010438. doi:10.1136/bmjopen-2015-010438
  • Maurer, J. M., et al. (2015). Gastrointestinal pH and Transit Time Profiling in Healthy Volunteers Using the IntelliCap System Confirms Ileo-Colonic Release of ColoPulse Tablets. PloS one, 10(7), e0129076. doi:10.1371/journal.pone.0129076
  • NHS. (Mars 2018). Healthy Weight – Top diets review. Tiré de https://www.nhs.uk/live-well/healthy-weight/top-diets-review/
  • Schwalfenberg, G.K. (2011). The alkaline diet: is there evidence that an alkaline pH diet benefits health?. Journal of environmental and public health, 2012, 727630.
The following two tabs change content below.

Auteur

Jef L'Ecuyer

Jef L’Ecuyer

Nutritionniste à SOScuisine.com

Jef est nutritionniste diplômée de l’Université McGill à Montréal depuis décembre 2014 et membre de l’ordre professionnelle des diététistes du Québec (OPDQ) et des Diététistes du Canada. Nouvellement finissante et passionnée par les arts culinaires, Jef propose un regard simple, efficace et pratique sur la planification des repas quotidiens. Dans cette perspective, elle travaille de concert avec la mission de l’équipe de SOSCuisine.

Jef L'Ecuyer

Derniers articles par Jef L’Ecuyer (voir tout)

2 commentaires à “Aliments acidifiants: faut-il les éviter?”

décembre 03, 2018 à 2:30 , J. Demers dit:

Que pensez vous de l’approche du Dr Barry Sears sur l’alimentation et la « zone » inflammation ?

Jef L'Ecuyer

décembre 03, 2018 à 2:55 , Jef L'Ecuyer dit:

> Bonjour M. Demers,

Malgré le fait que certains principes de l’alimentation  »zone » soient intéressants et ressemblent à l’alimentation méditerranéenne, il n’existe pas de preuve comme quoi les revendications de ce type de diète soient véridiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *