Et Noé planta la vigne

30 juillet, 2011

De récentes découvertes archéologiques permettent de situer en Arménie, il y a 6 000 ans, la plus ancienne vinification au monde. Découverte indéniablement fascinante si l’on pense que, selon la bible, le patriarche Noé aurait planté la vigne à la fin du Déluge sur le mont Ararat, soit dans un endroit pas trop éloigné de ces fouilles archéologiques.

Quoi qu’il en soit, peu de produits du terroir tiennent une place aussi centrale dans la culture des pays producteurs: D’après l’historien grec Thucydide (4ème siècle av. J-C.), les peuples méditerrannéens « commencèrent à sortir de la barbarie quand ils apprirent à cultiver l’olivier et la vigne ». L’association du vin au sang de Dieu dans la religion chrétienne contribua beaucoup à sa diffusion à travers le monde.

Ces dernières décennies, on a découvert dans le vin la présence de polyphénols, dont en particulier le resvératrol, qui sont des substances ayant un effet protecteur contre les maladies cardiovasculaires. Mais rappelons-nous que pour profiter de ces bienfaits, il ne faut pas dépasser les limites recommandées de 2 consommations par jour pour un homme et de 1 par jour pour une femme.

À votre santé!

Quelques-unes de nos recettes qui mettent le vin en vedette:

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 30 juillet 2011.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle vous partage son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

Aucun commentaire à “Et Noé planta la vigne”

juillet 30, 2011 à 1:11 , Michael Muryn dit:

Impressionnant! On peut partir avec une seule vigne et ensuite créer un gros vignoble avec les années.

juillet 31, 2011 à 9:27 , MarieDominique dit:

Arménie? Étonnant! Quand on va à la SAQ, on ne peut pas dire qu’aujourd’hui, ils occupent une grosse part du marché. Remarquez que je ne connais rien dans les vins chers, mais quand même…
Quant aux quantités limites recommandées, je les trouve trop, comment dire…limitées, justement (surtout pour les femmes).
Sur ces mots, portons un toast à Noé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *