Photo: pxhere.com, © CC0 1.0

Doit-on se préoccuper du gluten dans les épices moulues et les fines herbes séchées?

19 septembre, 2016 , , ,

Il s’agit d’une question fréquemment posée, d’autant plus qu’un rapport de l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)1 publiait son enquête sur le gluten dans les épices moulues en 2011. Selon ce rapport, il est interdit d’ajouter du gluten dans les épices moulues individuelles préemballées et ces dernières ne doivent pas renfermer d’autres ingrédients (selon le Règlement sur les aliments et drogues (RAD)). Si du gluten s’y retrouve, de mauvaises pratiques de fabrication (ex. équipement contaminé et mal nettoyé) ou l’ajout de farine par souci économique peuvent être en cause.

Menus intelligents sans gluten

Résultats de l’enquête sur le gluten dans les épices moulues

Dans ce rapport, l’analyse de 268 échantillons recueillis dans des petits et grands magasins de détail et des détaillants d’aliments ethniques a détecté de 5 à 20 000 ppm (parties par million) de gluten. La plupart des échantillons étaient importés (et non d’origine canadienne) et 25 contenaient plus de 20 ppm de gluten.

Résumé des résultats; échantillons à plus de 20 ppm1:

  • Clou de girofle, moulu :  24 à 590 (4 échantillons contaminés sur 6; ces 4 sont importés)
  • Coriandremoulue : 33 à 260 ppm (4 sur 7; 3 d’origine canadienne)
  • Cumin, moulu : 31 à 49 ppm (7 sur 8; tous importés)
  • Fenugrec, moulu : 20 à 39 ppm (2 sur 6; tous importés)
  • Macis, moulu : 83 à 20 000 ppm (2 sur 3; tous importés)
  • Poivre blanc, moulu : 32 ppm (1/1; importé)
  • Sauge, moulue : 21 ppm (1 sur 9; importé)
  • Thym, moulu : 20 à 26 ppm (4 sur 11; tous importés)
  • Épices mélangées2 : 24 à 460 ppm

Définitions des épices, des fines herbes et des assaisonnements

Pour savoir de quoi on parle, regardons ensemble les définitions de l’ACIA pour les épices, les fines herbes et les assaisonnements :

  • ÉPICES :  «un ou plusieurs mélanges d’ingrédients aromatiques qui sont issus de fleurs, de graines, de fruits, de racines, d’écorces ou de bulbes de plantes, comme la cannelle, le cumin, le cardamome, le curcuma, le clou de girofle et la muscade».
  • FINES HERBES : «les feuilles de plantes herbacées comme le thym, le romarin, le basilic, l’origan, la menthe et la ciboulette».
  • ASSAISONNEMENTS : «des ingrédients salés non reconnus comme des épices ou des fines herbes, comme les condiments, les sauces ou les mélanges de plusieurs ingrédients qui donnent un goût caractéristique à un produit».

Pages : 1 2 3 Page suivante

The following two tabs change content below.

Auteur

Fondation québécoise de la maladie coeliaque

La Fondation québécoise de la maladie cœliaque (FQMC) est vouée à l’avancement des connaissances en ce qui a trait aux maladies induites par le gluten. Sa mission est de faire en sorte que la vie sans gluten soit plus simple et plus sécuritaire.
Marie-Eve Deschênes, Dt.P., est nutritionniste à la FQMC depuis 2008 et membre de l’Ordre professionnel des diététistes du Québec.

Fondation québécoise de la maladie coeliaque

Derniers articles par Fondation québécoise de la maladie coeliaque (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *