La sarriette, une herbe aphrodisiaque?

7 août, 2010 ,

La sarriette est une plante vivace aromatique, originaire du bassin méditérranéen, dont on connaît au moins 15 espèces, les plus courantes étant la « sarriette des jardins » (hortensis) et la « sarriette vivace » (montana).

Au temps des Romains, on lui attribuait un effet aphrodisiaque, d’où son nom « satureja », qui signifie l' »herbe à satyre » (créature mythologique mi-homme mi-chèvre, connue pour sa vigueur sexuelle).

On appréciait aussi la sarriette car elle était, bien avant l’arrivée du poivre et du piment, un des condiments les plus relevés. Elle a d’ailleurs servi de substitut au poivre en Europe pendant la seconde guerre mondiale, lorsque ce dernier était rare. La sarriette entre dans la composition de divers mélanges aromatiques, dont les « herbes de Provence ».

Menus Plaisir en santé

Dans de nombreuses cuisines du monde, on l’ajoute à la cuisson des haricots et de tous les légumes secs car elle prévient les flatulences. En Allemagne, on l’appelle en effet « bohnenkraut » soit « herbe aux haricots ».

La sarriette est parfois vendue fraîche (en saison), mais on la trouve surtout séchée. Très populaire dans la cuisine traditionnelle du Québec, la sarriette est indispensable à la soupe aux pois, la soupe aux gourganes et les cigares au choux.

Quelques-unes de nos recettes qui mettent la sarriette en vedette:

Soupe aux gourganes

Soupe aux gourganes

 

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 7 août 2010.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *