« Le dessert? Non merci! » – Est-ce que la restriction calorique peut prolonger la vie?

22 octobre, 2012 , ,

Cette semaine, je participé aux « Controversations », un symposium sur la nutrition et santé organisé par les Producteurs laitiers du Canada. Plus de 300 nutritionnistes ont eu la chance d’écouter les derniers résultats de recherche sur des sujets controversés dans le domaine de la nutrition (d’où le titre de « Controverasations »). La présentation de Dr. John R. Speakman* sur la relation entre restriction calorique et longévité a le plus attiré mon attention. « Est-ce que moins manger peut prolonger la vie? »

La restriction calorique (ce qui veut dire manger moins que ce dont votre corps a besoin) est une idée ancienne : Benjamin Franklin et Francis Bacon croyaient déjà que cette pratique pourrait allonger la vie. Même aujourd’hui cette croyance persiste.

Les études sur certains animaux démontrent qu’une restriction calorique avec un apport nutritif optimal peut prolonger la vie de certaines espèces. Alors la question qui vient à l’esprit est: pourquoi pas les humains? Le problème est que le résultat n’est pas le même pour toutes les espèces, car, en réalité, quelques espèces vivent moins longtemps!

Les études sur les animaux démontrent aussi que lorsqu’on démarre la restriction calorique tard dans la vie, l’impact sur la longévité est de moins en moins significatif. Si vous appliquez ces résultats aux êtres humains, si on commence une restriction calorique de 15 à 30% à l’âge de 55 ans, on peut espérer seulement 6 à 12 semaines de vie additionnelle!

Comme on peut s’imaginer, la restriction calorique provoque le faim. Ce résultat a été démontré dans les études sur les souris. On pense même que cette sensation de faim contribue aux effets sur la longévité.

En pratique, donc, on ne peut conclure qu’il y aurait des résultats positifs sur les humains.

Je vous laisserai avec la question que Dr. Speakman nous a posé à la fin de sa présentation: « Aimeriez-vous vivre très longtemps et en santé? »

Bien sûr que oui! Et maintenant la même question, avec des précisions: « Aimeriez-vous passer les prochains 20 à 40 ans à avoir faim, froid et avec une libido diminuée? »

Dans ce cas, je prendrai mon dessert! 😉

.

Mais rassurez-vous: restreindre son apport calorique sur une courte période afin de perdre du poids est une bonne pratique. Pour vous faciliter la tâche, sans risques des carences nutritives, l’équipe de SOSCuisine a développé des Menus pour Maigrir intelligemment.

.

* John R. Speakman a été directeur de l’Institute of Biological and Environmental Sciences de l’Université d’Aberdeen en Écosse, ou il continue à diriger son groupe de recherche.

The following two tabs change content below.

Auteur

Alessandra Barba

Alessandra Barba

Nutritionniste

Ma passion est d’aider les gens à atteindre leurs objectifs nutritionnels grâce à mon enthousiasme contagieux! D’ailleurs, je suis convaincue qu’une bonne relation favorise la communication, ce qui est essentiel au succès du client.

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *