Le jeûne intermittent est-il efficace?

3 juin, 2019 , , , ,

Le jeûne intermittent connaît un regain de popularité. On lui prête plusieurs vertus, dont la perte de poids et la diminution du risques de maladies chroniques telles que le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires. Mais est-il vraiment efficace? Lumière sur le jeûne intermittent et ses effets sur la santé.

De façon générale, on décrit le jeûne intermittent comme des périodes de jeûne en alternance avec des périodes de consommation alimentaire normale. Il existe différents types de jeûnes intermittents qui varient selon la durée et la fréquence des périodes de jeûnes :  

        1) Le jeûne alternatif (ou en alternance)

Il consiste à alterner entre des jours d’alimentation sans restriction et des jours de jeûne, qui durent entre 24 et 36 heures, une à plusieurs fois par semaine.

        2) Le jeûne en alternance modifié (jeûne 5 :2)

Il s’agit d’une réduction de l’apport calorique pour deux jours non consécutifs dans la semaine. Il inclut donc cinq jours de consommation normale entrecoupés par deux jours de jeûne intermittent.

        3) La restriction temporelle (16-18 h de jeûne/jour)

Tous les aliments d’une journée sont ingérés à l’intérieur d’une période de temps limité variant généralement entre 4 et 8 heures par jour. Cette méthode consiste à omettre un ou deux repas de la journée, et ce à tous les jours.

Plusieurs études se sont intéressées aux effets du jeûne intermittent sur la santé, notamment sur la perte de poids et le risque de maladies chroniques telles que le diabète de type 2 et les maladies cardiovasculaires.

1. Effet du jeûne intermittent sur le diabète de type 2

Des recherches suggèrent que de limiter la prise alimentaire en jeûnant peut améliorer le contrôle de la glycémie, mesuré par une diminution de l’hémoglobine glyquée HbA1c. Le jeûne protègerait contre l’hypersécrétion de l’insuline et év­entuellement contre la résistance à l’insuline. Par contre, les effets bénéfiques du jeûne intermittent sur la glycémie et le niveau d’insuline seraient comparables à ceux d’autres diètes restreintes en calories.

2. Effet du jeûne intermittent sur les facteurs de risque de maladies cardiovasculaires

Certaines études indiquent que le jeûne intermittent peut exercer des effets favorables sur le profil lipidique et la tension artérielle, semblables aux effets d’un régime traditionnel avec apport réduit en calories. Par contre, selon l’American Heart Association (AHA), les données actuelles suggèrent qu’un horaire de repas irréguliers n’est pas favorable pour la santé du cœur. L’AHA recommande plutôt de planifier et de distribuer les repas et collations dans la journée pour favoriser une bonne gestion de l’appétit et des portions. Ainsi, l’adoption d’un horaire de repas régulier incluant des repas fréquents, nutritifs et équilibrés est à favoriser pour la santé du cœur.

Pages : 1 2 Page suivante

The following two tabs change content below.

Auteur

Kathryn Adel

Kathryn Adel

Kathryn possède des baccalauréats en kinésiologie et en nutrition et une maîtrise en nutrition sportive. Elle est membre de l’OPDQ et de l’Academy of Nutrition and Dietetics. Athlète de demi-fond, elle a couru pour l’équipe Montréal-Olympique et le Rouge et Or. Kathryn se spécialise en nutrition sportive, perte de poids, diabète, santé cardiovasculaire et gastro-intestinale.

Kathryn Adel

Derniers articles par Kathryn Adel (voir tout)

5 commentaires à “Le jeûne intermittent est-il efficace?”

juin 07, 2019 à 9:07 , Éthier Chantal dit:

J’ai lu un livre très intéressant sur la restriction alimentaire pendant 8 semaines, à 800kl par jour, sans pâtes, pain et patate pour réactiver le pancréas et nettoyer le foie, afin d’éviter la metformin et contrôler sa glycémie…je l’ai fait, j’ai perdu 20 livres que je n’ai pas repris, ma glycémie est entre 5,6 et 9… C’est a jeûn le matin qu’elle est plus élevée. De plus si je m’entraine le matin, je le fais à jeûn car sinon j’ai mal au coeur…Là ma glycémie monte à 9!!! j’ai toujours entendu que l’exercice était bénéfique pour la glycémie…

juin 19, 2019 à 6:22 , Kathryn Adel dit:

> Bonjour Chantal,
Vous avez raison, l’exercice est très bénéfique pour le contrôle de la glycémie. Si l’exercice est nouveau pour vous, il faut laisser le temps à votre corps de s’habituer et après quelques semaines votre glycémie devrait s’adapter. Les hormones de contre-régulation sont augmentées par l’exercice intense, ce qui peut expliquer pourquoi votre glycémie est élevée. Si elle se normalise par la suite alors ce n’est pas dramatique. Assurez-vous de bien vous hydrater, car la déshydratation peut causer de l’hyperglycémie. Si vous pouvez trouver une collation qui ne vous cause pas de nausée, cela pourrait peut-être aider aussi.

juin 14, 2019 à 11:10 , Manon Maltais dit:

Dr Jason Fung, est un endocrinologue canadien qui travail avec le jeune pour ses clients, le guide complet du jeûne est une reference pour ceux qui veulent faire l’expérience du jeûne. Les statistiques de ce livre vont par contre à l’opposé de votre article.

juin 19, 2019 à 6:12 , Kathryn Adel dit:

> Bonjour Manon Maltais, pouvez-vous préciser quelles statistiques du livre de Jason Fung vont à l’opposé de mon article?

août 04, 2019 à 7:34 , Geoffray dit:

Bonjour Kathryn,

Merci pour cet article très intéressant !
Je pratique moi-même le jeûne intermittent depuis de nombreuses années et cela m’aide notamment quand je veux « Sécher » après les période de fêtes etc… Ca me permet de réduire mon apport calorique 😉

Bonne journée !

Geoffray

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *