Le repas familial

13 novembre, 2016 ,

Nous nous inquiétons souvent du manque d’intéret de nos enfants petits et grands pour les aliments sains et nutritifs.  Pourtant, de moins en moins de gens prennent le temps de manger en famille.  Il y a plusieurs raisons  à cela : on finit de travailler trop tard, on n’a pas le temps de préparer un plat, les enfants ont des cours de ci et ça, etc.  La conséquence : tout le monde grignote un petit quelque chose  à sa guise et les petits ne veulent pas manger au repas.

Règle numéro 1 : Pas de goûter, ni de grignotage dans les deux heures avant un repas.  Et pas de menu spécial quand l’enfant ne mange pas.

Il ne faut pas perdre de vue que l’apprentissage de l’alimentation et des habitudes saines passe par le repas familial. C’est un  apprentissage social avant tout.  L’enfant développera sa curiosité alimentaire en regardant ses aînés et ses parents manger.  Il voudra goûter et expérimenter si on lui en laisse la chance.

Naturellement, les petits sont néophobes, ce qui veut dire qu’ils détestent la nouveauté.  Typiquement, cela  peut prendre de sept à quatorze tentatives pour qu’ils prennent goût à un nouvel aliment. De plus, ils ne vont certainement pas essayer quelque chose de nouveau si leur petit bedon est encore plein du goûter. Même chose si l’enfant est sûr d’avoir un menu spécial ou une bouteille de lait supplémentaire s’il ne mange pas le repas familial.

Règle numéro 2 : Pas de médias aux repas.

L’attention des enfants est facilement distraite. Il est donc important qu’il  n’y ait pas de distractions aux repas.  Sinon, les petits préféreront regarder la télé, l’iPad, … et ne mangeront pas.

cell-restaurant

Règle numéro 3 : Ne pas mettre de pression à l’enfant en tentant de le faire manger.   Laissez-le manger et explorer sa nourriture sans pression.  Il avalera ce dont il a besoin dans la plupart des cas.

Beaucoup de bébés veulent se nourrir par eux-mêmes et ce aussi tôt qu’à l’âge de neuf mois.  C’est l’époque où même le meilleur petit mangeur se transforme en « picoreux ».  Essayer de le nourrir à la béquée conduit souvent  un refus complet de se nourrir et fait culminer la tension et l’appréhension à l’heure des repas.

Règle numéro 4 : Parlez de tout au repas, sauf de nourriture et de quantités, à moins qu’il ne s’agisse de complimenter le chef …

Le repas en famille est très souvent un des seuls  moments de la journée où toute la maisonnée est réunie. C’est une occasion unique de se rapprocher : chacun peut relater les anecdotes de sa journée, discuter et partager.  Ce n’est pas qu’une occasion de manger.  Lorsque toute l’attention des parents est portée sur le fait que les enfants ne mangent pas, la tension monte et cela n’incitera certainement pas les enfants à manger…

Lors des repas en famille, profitez simplement de la présence de ceux que vous aimez plus que tout …et ceux-ci mangeront!

Pour d’autres conseils du Docteur Chapados

Vous pouvez commander ses livres pour enfants :

*Les bons conseils du Docteur Chapados

*L’éléphant, le lapin et le petit pot

Menus pour la semaine équilibrés

The following two tabs change content below.

Auteur

Isabelle Chapados

Dr Isabelle Chapados MD FRCPC est pédiatre et endocrinologue pour enfants à l’Université de l’Alberta. Elle est aussi professeure agrégée de clinique du Département de pédiatrie à l’Université de l’Alberta. En plus, elle écrit et illustre des livres sur la santé des enfants.

Isabelle Chapados

Derniers articles par Isabelle Chapados (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *