Pétrole et café

2 juillet, 2011 ,

Le café est l’une des denrées le plus transigées au monde après le pétrole. On cultive le caféier dans plus de 100 pays et on produit annuellement plus de 7 million de tonnes de grains verts. Deux espèces sont cultivées à grande échelle, soit Coffea arabica et Coffea robusta.

La qualité du café varie en fonction du type de grain, mais aussi du sol, de l’altitude, du climat et des techniques de transformation. Tout comme pour le vin, il existe de grands crus liés à des terroirs spécifiques, les plus prisés étant ceux qui sont cultivés à plus de 1 000 m d’altitude dans un sol volcanique.

Pour devenir propres à faire du café, les grains verts subissent un traitement à la chaleur élevée appelé torréfaction. Selon la durée de ce traitement, les grains de café deviendront blonds, bruns ou noirs, et la boisson sera plus ou moins douce, veloutée ou corsée.

On connaît surtout l’effet stimulant de la caféine, qui est l’un des composés-clef du café. La teneur en caféine varie en fonction du type de grains, du mode de torréfaction et de la méthode de préparation du café. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le café contient aussi des vitamines, des minéraux et des composés antioxydants. Malgré les bénéfices qu’il apporte, le café doit être bu avec modération: Il ne faudrait pas dépasser 3 tasses par jour (soit environ 400 mg de caféine).

Essayez notre recette de Café « affogato » (noyé).


Publié originalement dans le Journal de Montréal le 2 juillet 2011.

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *