Quoi manger et boire lorsqu’on pratique un sport d’hiver ?

20 janvier, 2018 , , , , ,

Pratiquer un sport d’hiver est un excellent moyen de demeurer actif et d’apprécier l’hiver. Une alimentation adéquate peut vous aider à contrer le froid, à optimiser votre niveau d’énergie et à vous permettre de bien récupérer après vos activités sportives. Voici quelques conseils pour optimiser votre alimentation pour vous aider à profiter pleinement de l’hiver !

Calories et glucides

Les sports d’hivers tels que la raquette, le ski de fond, le ski alpin, la planche à neige et le patinage entrainent une dépense calorique élevée. On estime qu’une personne dépense en moyenne entre 400 et 600 calories par heure lors de la pratique d’un sport d’hiver à intensité modérée, ce qui équivaut à entre 1600 et 2400 calories pour une demi-journée de sport. Cette dépense est plus élevée avec un effort plus intense, des frissonnements et l’altitude. Il est donc primordial de consommer assez de calories et de glucides pour avoir suffisamment d’énergie.

Protéines

ice skating patins
Il est important de consommer des protéines aux repas et aux collations lors d’activités prolongées afin d’éviter d’avoir faim trop rapidement. De plus, la chaleur produite par la digestion des protéines est beaucoup plus importante que lors de la digestion des glucides et des gras. Ainsi, consommer des protéines peut contribuer à augmenter notre tolérance au froid durant les heures suivant leur ingestion.

Gras

Il faut éviter de consommer trop de gras avant et pendant l’exercice. Bien que les gras procurent beaucoup de calories, ils sont plus difficiles à digérer. Ainsi, les frites, poutines et biscuits que l’on retrouve dans les cafétérias des centres de ski ne sont pas à privilégier !

Hydratation

Même si on a parfois moins soif quand il fait froid, il faut savoir que l’on perd beaucoup d’eau en pratiquant des sports d’hiver, via la sueur et la respiration. De plus, le froid stimule la production d’urine, ce qui augmente les pertes d’eau. Comme on a souvent un accès limité à des toilettes, on a tendance à se sous-hydrater. La déshydratation peut causer une vasoconstriction des vaisseaux sanguins, faisant en sorte que le corps aura plus de difficulté à maintenir une température corporelle adéquate, et peut entrainer une fatigue prématurée. Il est donc important de boire de l’eau avant l’activité. De plus, lorsqu’on part pour plusieurs heures, il serait idéal lorsque possible de transporter de l’eau avec soi. Il peut aussi s’agir si désiré d’une bouteille isolée contenant une boisson chaude pour aider en même temps à se réchauffer. Après l’activité, une soupe repas ou un chocolat chaud fait avec du lait constituent de bonnes options pour bien récupérer, se réhydrater et se réchauffer.

The following two tabs change content below.

Auteur

Kathryn Adel

Kathryn Adel

Kathryn possède des baccalauréats en kinésiologie et en nutrition et une maîtrise en nutrition sportive. Elle est membre de l’OPDQ et de l’Academy of Nutrition and Dietetics. Athlète de demi-fond, elle a couru pour l’équipe Montréal-Olympique et le Rouge et Or. Kathryn se spécialise en nutrition sportive, perte de poids, diabète, santé cardiovasculaire et gastro-intestinale.

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *