Quoi manger et éviter en cas de goutte?

1 avril, 2019 ,

Cet article a été écrit originalement le 1 avril 2019 et complètement mis à jour le 21 septembre 2020.

La goutte est une maladie reliée à l’arthrite qui est connue depuis des centaines d’années. En effet, la goutte est parfois appelée la maladie des rois, puisqu’elle est associée à une alimentation riche en matières grasses, protéines animales et alcool. Les recommandations alimentaires et diètes pour la goutte qu’on retrouve sur le web peuvent paraître drastiques. De plus, les preuves scientifiques ne sont pas toujours là pour appuyer ces recommandations. Alors qu’en est-il? Est-ce qu’il y a quelque chose à faire du point de vue de l’alimentation et de nos habitudes de vie?

La goutte, c’est quoi?

Comme mentionné précédemment, la goutte est une forme d’arthrite qui est caractérisée par un problème dans le métabolisme d’élimination de l’acide urique. Les crises de goutte sont des épisodes périodiques où le système immunitaire vient attaquer les accumulations d’acide urique dans les articulations. Les articulations les plus souvent atteintes sont celles des orteils, les chevilles et les genoux.

Le développement de la goutte est multifactoriel. En effet, la génétique, le surplus de poids, la prise de certains médicaments (par exemple les diurétiques), la fonction rénale diminuée et les mauvaises habitudes de vie sont tous des facteurs qui peuvent encourager le développement de cette maladie.

La goutte est souvent associée à d’autres maladies connexes (comorbidités) comme le diabète, l’obésité, la dyslipidémie, l’hypertension et l’hypertriglycéridémie. La prise en charge nutritionnelle de la goutte doit donc comprendre la gestion de ces autres maladies.

Les recommandations nutritionnelles

Bien que l’alimentation à elle seule ne puisse pas causer ni traiter la goutte, certains aliments et habitudes de vie peuvent faire varier le risque de goutte. La prise de médicament associée à de bonnes habitudes alimentaires peut-être la meilleure façon de traiter la goutte.

Voici quelques recommandations à suivre:

1- Limiter la consommation d’alcool, particulièrement la bière, à une consommation maximum par jour.  Durant une crise de goutte, il vaut mieux éviter toute consommation, d’alcool car cela fait augmenter le taux d’acide urique dans le corps.

2- Limiter la consommation d’aliments riches en purines. Avant tout faite attention à la taille et à la fréquence de consommation de vos portions de protéine animale et pensez à inclure des protéines végétales (edamame, tofu, pois chiche, lentilles…).

En effet, les sources végétales de purines comme les légumineuses et certains légumes (comme les asperges, les chou-fleurs, les épinards et les champignons) bien que riches en purines, auraient un effet protecteur car elles réduiraient le niveau d’acide urique dans le corps.

Parmi les aliments très riches en purine, à consommer avec modération, on retrouve:

  • Certains poissons, fruits de mer et crustacés, y compris les anchois, les sardines, le hareng, les moules, la morue, les pétoncles, la truite et l’aiglefin.
  • Certaines viandes, comme le bacon, la dinde, le veau, le chevreuil et les abats.

3- Limiter les aliments et repas riches en gras notamment saturés (restauration rapide, friture, produits laitiers riches…) car ils diminuent la capacité d’élimination de l’acide urique.

4- Manger des fruits et légumes riches en vitamines C tel que poivron rouge, brocoli, orange, kiwi, mangue, fraise. Ils aideraient à réduire le niveau d’acide urique.

5- Consommer des aliments riches en oméga 3. Vous trouverez ces acides gras dans certains poissons, tel le saumon et le thon, dont il est recommandé de consommer 2 portions de 100g par semaine.
Vous pouvez également combler vos besoins en consommant quotidiennement des graines de lin ou de chia moulues ainsi que des noix de Grenoble.
Ces acides gras favorisent la réduction de l’inflammation et diminuent les risques de goutte. Il n’y a pas de preuve que la prise de suppléments ait un effet similaire.

6- Limiter la consommation de boissons sucrées, de jus de fruits et d’aliments transformés afin de réduire votre apport en fructose ajouté.

7- Maintenir une bonne hydratation en buvant de 1.5 à 2L d’eau par jour. Ceci permet d’éviter aux urines d’être trop concentrées.

8-  Atteindre et/ou maintenir un poids santé. Une personne souffrant de goutte et ayant un surplus de poids pourrait voir la récurrence de ses crises diminuer suite à une perte de poids.

9- Adopter un mode de vie actif:  les adultes devraient faire chaque semaine au moins 150 minutes d’activité physique aérobique d’intensité modérée à élevée par séances d’au moins 10 minutes.

Quelques petites précisions:

  • On lit souvent que les cerises pourraient aider à réduire le risque de récidives.  Actuellement aucune évidence scientifique ne semble valider cela. 
  • Selon les dernières lignes directrices cliniques de 2020, il ne faut plus recommander la supplémentation en vitamine C. Il est à noter que les gens à risque ou présentant un historique de lithiases rénales (pierres aux reins) doivent éviter la prise de supplément.

Références

The following two tabs change content below.

Auteur

Jef L'Ecuyer

Jef L’Ecuyer

Nutritionniste à SOScuisine.com

Jef est nutritionniste diplômée de l’Université McGill à Montréal depuis décembre 2014 et membre de l’ordre professionnelle des diététistes du Québec (OPDQ) et des Diététistes du Canada. Nouvellement finissante et passionnée par les arts culinaires, Jef propose un regard simple, efficace et pratique sur la planification des repas quotidiens. Dans cette perspective, elle travaille de concert avec la mission de l’équipe de SOSCuisine.

Jef L'Ecuyer

Derniers articles par Jef L’Ecuyer (voir tout)

6 commentaires à “Quoi manger et éviter en cas de goutte?”

juillet 31, 2019 à 11:40 , Lise Lecavalier dit:

qu’est-ce que je peux manger pour déjeuner ? Je souffre de la goutte tout comme mon père et mon fils….un bel héritage.

Cinzia Cuneo

août 02, 2019 à 11:29 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Lise,
Tel qu’expliqué dans l’article, vous de devez pas exclure des aliments sans raison. Il faut surtout faire attention au sucre et au gras. Je vous invite à consulter notre site pour trouver des idées de petits déjeuners santé: https://www.soscuisine.com/recette/categorie/petit-dejeuner

juin 26, 2020 à 12:35 , pooja dit:

quoi mange mon mari souffre la goutte

Cinzia Cuneo

juin 27, 2020 à 2:56 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Poja,
La réponse est dans l’article ci-haut.

juillet 10, 2020 à 2:12 , Marc dit:

Bonjour lequel de vos menus ou diètes me recommanderiez-vous pour éviter les crises de gouttes?
Merci

Cinzia Cuneo

juillet 12, 2020 à 10:01 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Marc,
Tous nos menus sont basés sur l’alimentation méditerranéenne, qui est très appropriée dans votre cas. Parmi nos menus, les plus méditerranéen sont celui pour prévenir les maladies cardiovasculaires et celui pour prévenir l’arthrite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.