Devrais-je consommer un régime alimentaire pauvre en glucides en hors-saison ?

22 avril, 2016 ,

Les aliments riches en glucides peuvent s’avérer être vos meilleurs alliés pour être performant lors des efforts d’accélération ou de mouvements puissants. Cependant, les glucides peuvent également vous mettre en difficulté si vous en consommez trop. Vous pouvez être déroutés par des aliments contenant des sucres simples non raffinés, que l’on retrouve dans le pain, les céréales industrielles ou les bonbons, car ils sont parfois bons pour vous, parfois non. Tout joueur de hockey sérieux ne devrait pas suivre les tendances relayées par les médias et s’assurer qu’il consomme suffisamment de glucides de qualité, telles que les céréales complètes, pour avoir l’énergie pour mener à bien ses activités de hors-saison.


Les modes alimentaires sont passagères. Seule les faits scientifiques précis restent exacts au fil des années. En tant que diététicienne du sport, je suis formée pour interpréter les recherches et les transformer en idées pratiques à appliquer à l’alimentation des athlètes pour améliorer leurs performances. En ce qui concerne l’alimentation des joueurs de hockey, les glucides font toujours d’une manière ou d’une autre partie de l’équation. C’est pourquoi je vous recommande vivement à diffuser la réponse à cette question :

Les joueurs demandent : «devrais-je manger peu de glucides en hors-saison ?»
Le diététicien du sport répond : «consomme des glucides de qualité régulièrement au fil de la journée afin de soutenir tes aspirations sportives !»
Les bons glucides se trouvent dans les aliments complets, tels que le blé complet, le quinoa, l‘avoine, les fruits complets ou les légumes riches en glucides comme  les patates douces et les légumineuses. Il est recommandé à 100% de consommer ces aliments en proportions modérées tout au long de la journée.

carbs-grains

Il peut s’avérer pratique de consommer une boisson pour le sport ou une version plus transformée des glucides juste avant, pendant, ou après la pratique du hockey. J’encourage les joueurs à tester les produits pour le sport pendant les entraînements de hors-saison et de tester des aliments riches en bons glucides pendant le reste de la journée. Il faut aussi garder en tête qu’ingurgiter des produits pour le sport n’est pas conseillé pour les activités durant moins d’une heure. Il y’a une nuance entre prendre une boisson sucrée et se rincer la bouche puis la recracher (ce qui est une stratégie possible pour des joueurs de hockey). J’apporterai plus de détails sur cette pratique et sur qui pourrait en bénéficier dans un futur article.

Pourquoi les joueurs de hockey me demandent-ils s’ils devraient adopter un régime faible en glucides? Cela vient probablement des régimes des athlètes célèbres. Ces dernières années, tous les médias parlent des régimes suivis hors-saison par les sportifs. Parfois ils s’extasient devant une perte de poids massive mais je me demande bien pourquoi! Il est normal qu’un joueur de hockey essaie de retrouver son poids de forme après une saison de 82 matchs où il a poussé son corps aux limites.

Qu’en est-il si un ami suit déjà ce régime avec succès? Je serai sceptique sur le fait qu’il suive un régime réellement faible en glucides. Peu de glucides pour votre ami pourraient en représenter beaucoup pour vous. En fait, beaucoup de gens ne savent pas d’où proviennent les glucides. Vous êtes certain d’avoir des résultats différents en suivant le régime alimentaire de quelqu’un d’autre. Vous êtes peut-être plus petit ou plus grand, plus lourd ou léger, plus gourmand ou pas du tout. Ne vous attendez pas à de grands résultats en suivant le régime d’un autre individu.

entrainement-hockey

Voici ce que la science dit sur les glucides : « les glucides donnent de l’énergie pour des mouvements intenses requis lorsque vous vous donnez à 100% dans un effort. Votre performance sera moins bonne si les muscles sollicités dans cet effort n’ont pas l’énergie nécessaire apportée par les glucides ». Des études ont été menées sur des athlètes d’endurance (pensez cyclistes et marathoniens) pour voir si un régime faible en glucides leur permettrait  de mieux brûler des graisses pendant leurs longues sessions d’entrainement. Les chercheurs ont trouvé que les athlètes d’endurance pouvaient s’adapter pour un peu mieux brûler de la graisse lorsqu’ils s’entrainaient avec peu de glucides. Cela pourrait être parfait si la recherche n’avait pas omis de stipuler deux faits importants dans toute cette folie du régime sans glucides. D’abord, sprinter était plus dur pour les athlètes et deuxièmement, leur régime faible en glucides pendant les entraînements n’a pas amélioré leurs performances lors de la compétition.

Cela va sans dire, mais je vais tout de même l’ajouter. Les recherches menées sur les athlètes d’endurance ne sont le plus souvent pas applicables aux joueurs de hockey. Les besoins énergétiques requis par le corps pour accomplir les tâches demandées font de ces sports des activités complètement différentes. Le hockey est un sport de haute intensité, joué de manière sporadique pendant 1 à 2 heures. Les sports d’endurance demandent aux athlètes de maintenir un effort modéré constant pendant souvent bien plus de 2 heures. Au moins les recherches sur un régime quotidien faible en glucides menées sur les athlètes d’endurance apportent quelques informations utiles aux joueurs de hockey…même s’il s’agit plutôt d’un avertissement!

Les effets secondaires d’une alimentation quotidienne faible en glucides :

  1. Vos accélérations seront plus lentes que celles de vos co-équipiers ayant consommé plus de glucides (ou de vos adversaires) et vos sessions d’entraînement paraîtront plus dures à terminer.
  2. Une alimentation faible en glucides mal gérée peut rendre difficile le maintien d’une bonne composition physique.

J’encourage toujours les joueurs à tester de nouvelles habitudes alimentaires en hors-saison. Si un joueur souhaite tenter de manger peu de glucides pendant une journée, alors il vaut mieux le faire en hors-saison. Cependant si les objectifs de hors-saison d’un joueur sont d’augmenter sa masse musculaire, d’acquérir plus de vitesse, de technique et d’améliorer son agilité, il sera plus facile de les atteindre en consommant régulièrement de bons glucides.

Pour vous inscrire à notre infolettre hockey, cliquez ici.

L'avantage nutrition pour performer au hockey

The following two tabs change content below.

Auteur

Pearle Nerenberg

Pearle Nerenberg, M. Sc., Dt. P. est l’autorité canadienne en matière de nutrition pour le hockey sur glace, le sport national du Canada. Elle est l’auteure du livre « L’Avantage Nutrition pour performer au hockey ». Elle a co-fondé et préside le « Réseau de la nutrition pour le hockey », un organisme international sans but lucratif voué à mettre les hockeyeurs en contact avec les meilleurs nutritionnistes spécialisés en hockey.

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *