Le réveil en raison du RGO pathologique

25 mars, 2015

Reproduit avec la permission de la Société canadienne de recherche intestinale.
Ecrit par l’équipe de la Société canadienne de recherche intestinale.
Publié originalement dans le Bulletin Du coeur au ventreMC numéro 181.

Dans une petite étude publiée dans la revue Clinical Gastroenterology and Hepatology,1 des chercheurs en Arizona ont comparé les habitudes de sommeil et le niveau de pH entre 39 personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien (RGO) pathologique, qui avaient cessé de prendre leurs médicaments contre le RGO (trois semaines auparavant pour celles prenant un IPP et trois jours auparavant pour celles prenant un H2RA), et 9 témoins en santé.

Grâce à de l’équipement spécialisé et à des logiciels, les chercheurs ont observé que 90 % des patients souffrant de RGO ont connu au moins une période d’éveil conscient (c’est-à-dire une période de veille durant au moins deux minutes et se produisant après l’endormissement complet), comparativement à 78 % du groupe témoin.

Plusieurs raisons non reliées au RGO peuvent provoquer l’éveil conscient, comme le bruit ambiant ou le besoin d’uriner. Il est important de souligner que le reflux est la cause de périodes d’éveil conscient chez 52 % des patients souffrant de RGO comparativement à 0 % chez le groupe témoin.

Fait intéressant, les participants ont rapporté des symptômes de RGO seulement 32 % du temps lors d’éveils reliés au reflux. Cela démontre des failles possibles dans le processus diagnostique pour le RGO nocturne étant donné que les médecins s’appuient fortement sur les symptômes observés par les patients dans le diagnostic de la maladie. Les chercheurs ignorent pour quelles raisons les participants n’ont pas ressenti de symptômes pendant les épisodes de reflux, mais proposent deux théories : le sommeil peut modifier la perception, causant une diminution de la sensibilité dans l’œsophage, ou la plupart des épisodes de reflux acide, de jour ou de nuit, ne causent pas de symptômes perceptibles.

Un autre résultat intéressant, 86 % des épisodes de reflux acide se sont produits après le réveil des participants. Une fois de plus, les auteurs de l’étude ignorent pourquoi, mais proposent deux suggestions : soit qu’il y ait un stimulus qui déclenche l’éveil ou le réveil d’abord, causant un épisode de reflux, ou les participants se sont réveillés d’abord pour des raisons non reliées au RGO, permettant au sphincter œsophagien inférieur (SOI) de se détendre, provoquant ainsi le reflux. Il est à noter aussi que dans 14 % des cas où un épisode de reflux commençait avant l’éveil, il durait plus longtemps qu’un épisode de reflux commençant après le réveil.

L’information importante à retenir de cette étude est que le RGO nocturne peut mener à l’éveil conscient sans symptômes observables. Si vous avez des questions ou des inquiétudes relativement au RGO nocturne, veuillez en parler à votre médecin.

Source : Le réveil en raison du RGO pathologique, Société canadienne de recherche intestinale

autopromo_gerd_fr

The following two tabs change content below.

Auteur

Gastrointestinal Society / Société gastrointestinale

En tant que chef de file canadien en matière de source d’information fiable et probante sur les maladies et troubles gastro-intestinaux et hépatiques, la Société gastro-intestinale (Société GI) est engagée à améliorer la vie des personnes atteintes de troubles gastro-intestinaux et hépatiques, en soutenant la recherche, en militant pour l’accessibilité aux soins de santé, et en faisant la promotion de la santé gastro-intestinale et du foie.

Gastrointestinal Society / Société gastrointestinale

Derniers articles par Gastrointestinal Society / Société gastrointestinale (voir tout)

Articles

2 commentaires à “Le réveil en raison du RGO pathologique”

juin 02, 2015 à 9:34 , Jocelyne dit:

J’aimerais bien recevoir vos recettes concernant le reflux

Cinzia Cuneo

juin 02, 2015 à 10:31 , Cinzia dit:

Bonjour Jocelyne,
Pour vous abonner au menu RGO, allez à notre page Forfaits et suivez les instructions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *