5 trucs pour optimiser l’alimentation faible en FODMAP

24 novembre, 2015 ,

4. Portez attention aux portions que vous consommez

plates

Vous avez peut-être consulté notre liste d’aliments faibles en FODMAP en pensant que tous ces aliments peuvent être mangés en quantité illimitée… Ce n’est pas tout à fait le cas. Effectivement, ces aliments ne causent normalement pas de problèmes, mais il y a d’autres facteurs à prendre en compte. Par exemple, lorsque l’on souffre de SII, il faut se limiter à une portion de fruit par repas (à cause de la teneur en fructose). Ainsi, les oranges sont faibles en FODMAP et si vous en consommez une par repas, tout devrait bien aller. Par contre, si vous en consommez 2 ou 3 au cours du même repas, vous risquez d’avoir des soucis. En résumé, même si ces aliments sont faibles en FODMAP, il faut éviter les excès.

De plus, peu importe la quantité recommandée pour un aliment, il se peut que votre tolérance personnelle soit différente. En effet, chaque personne étant unique, les recommandations indiquent une ligne directrice dont on s’inspire plutôt que des règles coulées dans le béton. À vous de tester et d’ajuster votre alimentation selon votre propre degré de tolérance.

Pages :Page précédente 1 2 3 4 5 Page suivante

The following two tabs change content below.

Auteur

Jef L'Ecuyer

Jef L’Ecuyer

Nutritionniste à SOScuisine.com

Jef est nutritionniste diplômée de l’Université McGill à Montréal depuis décembre 2014 et membre de l’ordre professionnelle des diététistes du Québec (OPDQ) et des Diététistes du Canada. Nouvellement finissante et passionnée par les arts culinaires, Jef propose un regard simple, efficace et pratique sur la planification des repas quotidiens. Dans cette perspective, elle travaille de concert avec la mission de l’équipe de SOSCuisine.

Jef L'Ecuyer

Derniers articles par Jef L’Ecuyer (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *