Cherchez le gluten… ou plutôt le fructane

21 mai, 2018 , ,

Plusieurs personnes choisissent d’éliminer le gluten pour toutes sortes de raison. Les plus fréquentes? Améliorer son bien-être et arrêter les troubles digestifs. Une grande majorité de ces gens voient leurs symptômes diminués. Il est donc facile de faire un lien direct entre l’arrêt de consommation du gluten et la diminution des symptômes. D’où l’appellation sensibilité au gluten non coeliaque (NCGS – Non Celiac Gluten Sensitivity en anglais).

Mais est-ce que le gluten est vraiment la molécule coupable des symptômes?

De nouvelles données scientifiques ont identifiés que le fructane (un type de glucide qu’on retrouve dans certains produits qui contiennent aussi du gluten) serait en fait responsable des symptôme gastro-intestinaux qu’on attribuait, jusqu’à maintenant, au gluten.

Menus faibles en FODMAP: La solution pour le SII

Gluten vs Fructane

Quelle est la différence entre le gluten et le fructane? En fait, ce sont deux molécules complètement différentes. Le gluten est une protéine qu’on retrouve dans certains produits céréaliers dont le seigle, l’avoine non certifiée, le blé, l’orge et le triticale (on utilise souvent l’abréviation SABOT comme truc mnémotechnique pour se rappeler des céréales qui contiennent du gluten).

Le fructane quant à lui est un glucide. Il fait partie de la famille des FODMAP*, des glucides à chaîne courte qui fermentent dans le système digestif et causent des symptômes gastro-intestinaux. On le retrouve dans les produits céréaliers qui contiennent du gluten, mais aussi dans plusieurs fruits, légumes, légumineuses et noix.

Les principaux aliments contenants du fructane sont les nectarines, pêches et melon d’eau, les oignons et l’ail, le blé, l’orge et le seigle, les haricots rouges, les pistaches et les noix de cajou.

On fait quoi alors?

Comme dans plusieurs cas, il n’y a pas de solution unique ou un type d’alimentation qui fonctionne pour tout le monde…

Si vous éliminez le gluten de votre alimentation et avez vu une amélioration de votre bien-être intestinal, mais que tout n’est pas complètement parfait, ça vaut peut-être la peine d’explorer l’alimentation faible en FODMAP. De cette façon, vous pourrez identifier les “vrais” responsables de vos symptômes et ensuite réintroduire certains aliments dans votre alimentation.

*Les FODMAP sont des glucides fermentescibles qui sont en partie responsables des symptômes chez les gens souffrant du syndrome de l’intestin irritable (SII). Pour plus d’info, lisez cet article.


Références

  1. Leonard, MM., Sapone, A., Catassi, C. and Fasano, A. (août 2017). Celiac Disease and Nonceliac Gluten Sensitivity: A Review. JAMA, 318(7):647-656. DOI: 10.1001/jama.2017.9730
  2. Skodje, GI., et al. (novembre 2017). Fructan, Rather Than GLuten, Induces Symptoms in Patients With Self-Reported Non-Celiac Gluten Sensitivity. Gastroenterology. DOI:10.1053/j.gastro.2017.10.040
The following two tabs change content below.

Auteur

Jef L'Ecuyer

Jef L’Ecuyer

Nutritionniste à SOScuisine.com

Jef est nutritionniste diplômée de l’Université McGill à Montréal depuis décembre 2014 et membre de l’ordre professionnelle des diététistes du Québec (OPDQ) et des Diététistes du Canada. Nouvellement finissante et passionnée par les arts culinaires, Jef propose un regard simple, efficace et pratique sur la planification des repas quotidiens. Dans cette perspective, elle travaille de concert avec la mission de l’équipe de SOSCuisine.

Jef L'Ecuyer

Derniers articles par Jef L’Ecuyer (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *