Ongles et cheveux : miroir de votre santé

31 juillet, 2015 ,

Nous aimons prendre soin de nos ongles et de nos cheveux, c’est une évidence ! Il suffit de regarder la multitude de produits de soin qui fleurissent au rayon des cosmétiques : crèmes, huiles, masques, sprays et autres préparations aux recettes très secrètes… Mais avant de vous ruiner en produits pleins de promesse, commencez par en prendre soin de l’intérieur car la beauté des ongles et des cheveux commence par la qualité de votre assiette ; ce n’est pas du marketing, c’est une certitude physiologique !

Les phanères, tel est le nom scientifique qui désigne ces annexes de la peau que sont les poils, les cheveux et les ongles. S’ils ont perdu la plupart de leurs fonctions originelles au contraire des animaux, ils restent tout de même importants ne serait-ce que par leur fonction esthétique.

Mais au-delà de ces considérations d’apparat, ce sont aussi de très bons reflets de notre état de santé.

Notre alimentation est au cœur de la formation des ongles et des cheveux puisque ce sont les aliments qui vont nous fournir les nutriments essentiels à leur production. Fabriquez une voiture avec des pièces de piètre qualité et elle va se casser, sera mal agencée, avec un aspect peu reluisant. C’est la même chose avec nos ongles et nos cheveux : si on ne leur fournit pas de la qualité, les premiers seront cassants, mous ou fragiles et les seconds seront ternes, fins, avec une tendance à la chute.

Et dites-vous bien que si vos phanères ne sont pas en beauté, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Votre organisme tout entier ne bénéficie pas de ce dont il a besoin.

La kératine

La kératine est le constituant principal de nos ongles et cheveux. Formée par des cellules appelées kératinocytes, les fibres de kératine sont assemblées entre elles grâce à des liaisons à base de soufre. Elles assurent la protection mais aussi la solidité de nos phanères. Composée de 18 acides aminés, il y en a deux qui sont particulièrement importants pour la synthèse de la kératine : la cystéine et la méthionine, car ils jouent un rôle majeur dans la cohésion des fibres.

Les grains

On comprend donc l’importance d’une alimentation riche en protéines et notamment en acides aminés soufrés. Faites la part belle aux céréales : le blé, l’orge, l’épeautre, le quinoa et le sarrasin offrent entre 12 et 16g de protéines au 100g, les deux derniers ayant en plus l’avantage de contenir les 8 acides aminés essentiels non synthétisables par notre organisme.  N’oubliez pas non plus les légumineuses comme les lentilles, pois chiches, pois cassés ou haricots blancs (environ 8 à 9g/100g). Ciblez les sources de cystéine (ail, oignon, œuf) et de méthionine  (avocat, lentille, oignon), indispensables pour construire des phanères de qualité.

Le zinc

almonds amandes

Autre élément qui intervient dans leur formation et leur croissance : le zinc. La carence en zinc est très fréquente, nous avons donc besoin d’en consommer régulièrement. C’est d’autant plus vrai si vous suivez un régime végétarien car le zinc issu des végétaux est moins bien absorbé que celui des sources animales. On le retrouve dans les noix, les amandes, les pignons de pin, les graines de cumin et de coriandre, les fèves, le quinoa, les œufs et les produits laitiers. Il a en plus l’avantage de lutter contre les pathologies de la peau comme l’acné.

Pages : 1 2 3 Page suivante

Articles

3 commentaires à “Ongles et cheveux : miroir de votre santé”

août 01, 2015 à 8:21 , Gaétane dit:

Je m’alimente bien en fruits et légumes mais les ongles restent cassants et mous, j’ai tout essayé dans succès, quoi faire?

Cinzia Cuneo

août 03, 2015 à 12:05 , Cinzia dit:

Bonjour Gaétane,
Les ongles cassantes pourraient être reliées à des carences, entre autres, de fer, zinc, silicium. Ce n’est pas que les fruits et légumes qui sont importants. Lorsqu’on parle de « diète équilibrée » on pense aussi aux bonnes sources de protéines et les bons gras.

août 03, 2015 à 1:53 , Chantal dit:

Bonjour,

Une dame a retrouvé la couleur naturelle de ses cheveux à un âge très avancé (dans les quatre-vingt) en plus de s’être guérie d’un cancer du colon à l’aide des plantes vertes de son jardin, des jus verts (de pousses) et d’une alimentation crue riche en végétaux (Ann Wigmore). C’est intéressant, non?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *