Top 5 des meilleurs romans culinaires

20 avril, 2015 , ,

Avec leurs mots imagés, les écrivains peuvent réussir à nous faire goûter un plat, sentir un arôme. Pour les amoureux des livres et de la table, SOS Cuisine vous présente son top 5 des meilleurs romans culinaires.

Chocolat

(Joanne Harris, 1999, couverture: Doubleday)

chocolatCe premier tome de la trilogie saura satisfaire votre dent sucrée par son sujet et sa finesse. L’histoire raconte l’arrivée de Vianne Rocher et sa fille à Lansquenet, un petit village français calme et puritain. Les habitants seront vite intrigués par cette jolie dame qui décide d’ouvrir un commerce hors du commun dans le village: une chocolaterie. Plaisir et décadence au menu!

Quoi manger pendant la lecture:
 Fondue au chocolat

fondue au chocolat

Le ventre de Paris

(Émile Zola, 1873, couverture: Folio ) 

Le ventre de Paris On ne pouvait pas passer à côté de ce classique. À travers la nourriture, Émile Zola y décrit le fossé entre la classe bourgeoise et la classe ouvrière. Le roman raconte l’histoire d’un jeune homme évadé du bagne de Cayenne qui obtient un poste d’inspecteur aux Halles de Paris, temple de gastronomie et d’opulence.

Quoi manger pendant la lecture:Burger à la saucisse

Burger au saucisse

Mange, prie, aime

(Elizabeth Gilbert, 2006, couverture: Le Livre de Poche)

Mange Prie AimeAvez-vous été inspiré par le récit épicurien et spirituel de l’auteure? L’héroïne, écorchée par un divorce douloureux, se lance dans un grand voyage où s’éveilleront ses sens. Son escale en Italie nous fait littéralement vivre les plaisirs de la dolce vita. Les saveurs, les textures et les parfums y sont si bien décrits qu’on peut presque goûter les gelatos et savourer les spaghetti ai quattro fromagi avec l’héroïne.

Quoi manger pendant la lecture: Linguine all’Alfredo

Linguine all'Alfredo

Le chef est une femme

(Valérie Gans, 2012, couverture: Flammarion)

Le chef est une femme roman Dans un registre plus léger, Le chef est une femme s’impose comme un mélange de gastronomie et de chicklit. On y suit les aventures d’une jeune cuisinière sélectionnée pour représenter la Gastronomie française à l’UNESCO. L’épreuve n’est pas de tout repos dans ce milieu encore très masculin! Compétition, romance et fine cuisine teintent les péripéties de l’héroïne. Petit bonus: on retrouve le carnet de recettes de notre cuisinière à la toute fin du roman.

Quoi manger pendant la lecture:
  Gâteau dans une tasse

Gâteau dans une tasse

 

Le festin de Babette

(Karen Blixen, 1958, couverture: Folio)

Festin de BabetteUn repas gastronomique peut changer une vie. C’est le message que nous livre la nouvelle Le festin de Babette. On y suit le personnage de Babette, une Française exilée en Norvège qui travaille comme domestique dans une famille austère. Lorsqu’elle remporte une grosse somme lors d’une loterie, elle décide d’utiliser sa fortune pour préparer un grand dîner gastronomique, un véritable festin qui aura un effet magique sur les convives.

Quoi manger pendant la lecture:
 Gravad Lax

Gravad lax

 

Et vous, quel est VOTRE roman culinaire favori?

The following two tabs change content below.

Auteur

Emilie Zaoré

Emilie Zaoré

Gestionnaire des réseaux sociaux à SOSCuisine.com

Diplômée de l’UQAM et de l’Université de Montréal, Émilie est pigiste en communication depuis 2012. « Foodie » et passionnée par les nouvelles technologies, elle reste à l’affût des tendances et aime partager de l’information fascinante sur les réseaux sociaux.

Emilie Zaoré

Derniers articles parEmilie Zaoré (voir tout)

Articles

11 commentaires à “Top 5 des meilleurs romans culinaires”

avril 23, 2015 à 9:04 , Hélène Dextraze dit:

Tous les livres de Christine Brouillette parle de bouffe

avril 23, 2015 à 10:10 , Martine dit:

Il s’agit d’une belle sélection. J’y ajouterais le roman fascinant « Une gourmandise » de Muriel Barbery. Sa plume éveille les sens et nous transporte dans un monde de saveurs et de souvenirs. On ne peut passer à côté de ce récit.

avril 23, 2015 à 11:14 , le cam maryvonne dit:

idée interressante!!mais je recherchai plutot:les legumes,
aliments interdis.je mange souvent un peu de viande;avecdes
pates ,du riz.resultat je grossie!!!

avril 23, 2015 à 1:18 , Francine Dionne dit:

Tous les tomes de « La vie épicée de Charlotte Lavigne » de Nathalie Roy. C’est léger et ça parle de bouffe et d’amour. Un régal !

avril 23, 2015 à 3:11 , Lachapelle dit:

On n’a pas toujours du caviar
Johannes Mario Simmel

Un excellent polar, un enquêteur profite de tout
ce qu’il trouve dans son environnement pour cuisiner de bons plats, les recettes sont publiées dans le roman.

avril 23, 2015 à 3:39 , Emmanuelle Racine dit:

Le livre Like Water for Chocolate, dont je ne sais pas s’il a été traduit, présente à travers diverses recettes, la vie d’une famille mexicaine des années 1950 environ, avec toute la magie qui entoure les traditions de ce magnifique pays. Agréable et qui fait rêver. Idéal pour se sortir de notre réalité quotidienne. Bonne lecture!

avril 25, 2015 à 1:28 , Ginette Roy dit:

La cuisine selon Monet, que vous apprécierez d’autant plus si vous avez déjà visité Giverny; de belles photos en prime!

Pour le plaisirs de lire un roman tout en se léchant les babines et en voyageant à travers cette belle Toscane: Bella Italia et Sous le soleil de la Toscane de Frances Mayes.

mai 05, 2015 à 3:42 , Roger Charbonneau dit:

J’adore vos suggestions de livres, d’ailleurs je sais que certains comme:` »Chocolat »,  »Le festin de Babette.. et
 »Mange prie, aime » sont devenus des œuvres cinématographiques.  »Le festin de Babette.. est un véritable régal.  »Chocolat » est charmant.

juin 21, 2016 à 4:04 , isabelle nivet dit:

Essayez histoire de bouche de Noelle Chatelet, plein d’anecdotes de grands cuisiniers français.Un délice!

juillet 19, 2016 à 2:23 , Pierre Bouffard dit:

Le ventre de Paris d’Émile Zola est sublime

juin 15, 2017 à 10:00 , Lionel Noël dit:

Au Québec, deux romans ont récolté un certain succès populaire et médiatique ces derniers mois. Le plongeur, aux éditions Le Quartanier a gagné le prix prestigieux des Libraires et L’ordre du méchoui publié par les éditions Tête première a surpris la critique. Serions-nous dans une nouvelle tendance venue de l’Amérique francophone ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *